Le Premier ministre irlandais estime que le projet de protocole pour l’Irlande du Nord relève du « vandalisme économique ».

Les projets du Royaume-Uni visant à modifier unilatéralement les règles commerciales du protocole sur l’Irlande du Nord constituent un « vandalisme économique » à l’encontre de l’Irlande du Nord. Le Premier ministre irlandais Micheál Martin a déclaré BBC News.

Selon lui, il y a effectivement des problèmes à la frontière entre le Royaume-Uni et l’Irlande du Nord, mais ces problèmes devraient être résolus par une consultation adéquate entre l’Union européenne et les Britanniques. Pas par une décision unilatérale du Royaume-Uni.

Martin répond ainsi à l’annonce faite par le Royaume-Uni lundi dernier. Le pays veut abolir la frontière douanière entre l’Irlande du Nord et les trois autres pays du Royaume-Uni, l’Angleterre, le Pays de Galles et l’Écosse, et a présenté un projet de loi à cette fin. Cette frontière douanière causerait en fait de nombreux problèmes, tels que des formalités administratives inutiles.

L’Irlande du Nord appartient au Royaume-Uni, mais l’Irlande, le pays qui couvre quatre-vingt pour cent de l’île sur laquelle se trouvent l’Irlande et l’Irlande du Nord, appartient à l’Union européenne. Depuis le Brexit, le Royaume-Uni et l’UE ont convenu que les marchandises allant du Royaume-Uni vers l’Irlande du Nord doivent respecter les mêmes règles que les marchandises allant vers l’Europe.

Lire aussi:  Le Trésor public profite de la légalisation des jeux d'argent en ligne

Ils ont fait cela pour qu’il n’y ait plus jamais besoin d’une frontière dure entre l’Irlande et l’Irlande du Nord, car cela a entraîné des problèmes majeurs et beaucoup de violence dans les pays dans le passé.

Les plans seraient mauvais pour l’économie de l’Irlande du Nord

Les entreprises qui produisent des biens destinés à l’Irlande du Nord seraient autorisées à décider de se conformer aux règles du Royaume-Uni ou de l’Union européenne si la proposition était adoptée. Selon Martin, cela est très mauvais pour l’économie de l’Irlande du Nord, qui se porte bien en ce moment. Il pense que le Royaume-Uni n’insiste pas assez sur ce point.

Lire aussi:  Les hôpitaux craignent des problèmes dus aux prix élevés de l'énergie et des denrées alimentaires

L’UE a déjà annoncé une action en justice contre le projet de loi britannique. Cette action en justice peut conduire le gouvernement britannique devant la Cour européenne et entraîner des amendes élevées.

Related articles

Share article

Derniers articles