Les familles dépensent désormais plus de 1 400 euros de plus que l’année dernière pour leurs achats alimentaires.

Les produits d’épicerie sont devenus 18,5 % plus chers en moins d’un an. Cela signifie qu’une famille avec deux enfants dépense plus de 1 400 euros de plus en produits alimentaires sur une base annuelle. C’est ce que montrent les chiffres de l’agence d’études de marché GfK, demandés par Lakoom Info.

GfK surveille les prix en achetant chaque mois les mêmes 55 produits de base répartis dans différents supermarchés. Il s’agit notamment du lait, des pâtes, du pain, du fromage, des fruits et du chocolat.

Pour ce panier, vous avez payé 100 euros au début du mois de septembre 2021. Le mois dernier, le même panier coûtait 118,52 euros. Cela représente une augmentation des prix de 18,5 % en moins d’un an. Une famille avec deux enfants qui dépense environ 150 euros par semaine (7 800 euros par an) en produits alimentaires dépense désormais 1 440 euros de plus.

La recette était déjà légèrement supérieure l’année dernière en raison de la réouverture de la société. En conséquence, nous avons soudainement acheté beaucoup plus, même si les stocks étaient limités.

Les spaghettis et la viande sont plus chers en raison de la hausse des prix des céréales

La guerre en Ukraine est venue s’ajouter à cela. Depuis lors, les céréales, par exemple, sont devenues beaucoup plus chères. Cela se reflète dans les produits qui sont devenus plus chers : les pâtes, l’huile de tournesol, le pain et les produits laitiers sont ceux qui ont le plus augmenté.

« Nous voyons un lien direct et indirect », explique Norman Buysse de GfK. « Les céréales chères entraînent une augmentation du prix des spaghettis et du pain, car il s’agit d’un ingrédient. La viande et le lait deviennent plus chers indirectement, parce que les céréales pour l’alimentation du bétail sont plus chères, mais l’énergie et le transport sont également plus chers. »

Lire aussi:  Ferrari investit des milliards dans la conduite électrique, mais les énergies fossiles restent importantes.

Nous faisons nos courses un peu différemment, mais ce sont des animaux de routine.

Le prix plus élevé sur le reçu montre que la vie devient plus chère de tous les côtés en ce moment. La semaine dernière, Lakoom Info a rapporté que les nouveaux contrats d’énergie sont plus de 4 000 euros plus chers que l’année dernière. L’essence, par exemple, a également été plus chère que les années précédentes.

Bien que nous payions des sommes plus importantes, nous ne faisons pas nos courses de manière très différente. « On voit que l’on achète plus de marques privées et on va un peu plus souvent au supermarché.
les supermarchés discount, mais il ne s’agit pas encore de changements majeurs », déclare M. Buysse.

Selon lui, c’est parce que les gens sont vraiment des animaux routiniers, ils ne vont pas simplement acheter autrement ou ailleurs. « Et beaucoup de gens ne compareront pas les prix plus élevés avec ceux d’il y a un an. Le cadre de référence est souvent le message de la dernière fois. Mais il arrive un moment où cela devient trop. Nous ferons alors nos achats moins ou différemment », déclare M. Buysse de GfK.

Lire aussi:  Le gaz des gazoducs Nord Stream ne fuira plus dans la mer Baltique ce week-end | Economie

Related articles

Share article

Derniers articles

Première convention collective importante ouverte : l’industrie de la maintenance gagne 10,3 % | Économie

La première grande convention collective de notre pays a été cassée pour fixer le pouvoir d'achat des travailleurs. Environ 16 000 employés du secteur...

L’accord de Polder sur la lutte contre la crise des coûts est plus éloigné que jamais | Economie

Les employeurs, les syndicats et le cabinet ne parviennent pas à conclure un accord social pour faire face à la crise des coûts et...

Les pays de l’UE se chamaillent encore au sujet d’un éventuel plafonnement du prix du gaz | Economie

Les États membres de l'UE ne sont toujours pas d'accord sur la forme que devrait prendre un plafonnement des prix du gaz et sur...

Groupe d’économistes : le système de points pour le loyer maximum devrait être supprimé | Logement

Abolir par étapes le système d'évaluation des logements (système de points) pour déterminer le loyer maximum d'un bien locatif. C'est ce que conseille au...

Première convention collective importante rompue : les agents d’entretien obtiennent 10,3 % de plus | Économie

La première grande convention collective de notre pays a été ouverte pour réparer le pouvoir d'achat des travailleurs. Environ 16 000 employés du secteur...