Le Cabinet compte sur le plafonnement des prix pour que les ménages fassent aussi des économies

En introduisant le plafonnement des prix de l’énergie, le cabinet souhaite que les ménages réduisent également leur consommation d’énergie. Le Premier ministre Mark Rutte en fait état dans une lettre adressée à la Chambre des représentants. Cela permettrait à un plus grand nombre de ménages de bénéficier du plafonnement des prix.

En début de semaine, le cabinet a décidé d’atténuer quelque peu la douleur des prix élevés de l’énergie en fixant un plafond pour le gaz et l’électricité. Les prix maximums devraient être de 1,50 euro par mètre cube de gaz et de 0,70 euro pour un kilowattheure d’électricité.

Ces prix sont liés à une consommation maximale de 1 200 mètres cubes de gaz et de 2 400 kilowattheures d’électricité par an. Pour une consommation d’énergie supérieure, les tarifs maximaux ne s’appliquent plus et les ménages doivent donc payer des tarifs plus élevés. Selon la consommation actuelle, la moitié des ménages néerlandais resteraient en dessous de cette consommation maximale.

Lire aussi:  Grève du personnel de la NS dans le sud et l'est, annulation de trains dans tout le pays

Plusieurs groupes de la Chambre basse remettent en question ce maximum. Ils pensent que le gouvernement l’a sous-estimé, ce qui signifie que trop peu de ménages resteront en dessous de ce seuil. En fin de compte, ils finissent toujours par dépenser beaucoup d’argent supplémentaire sur leurs factures d’énergie.

M. Rutte a déclaré lors du débat parlementaire qu' »il est possible pour chacun d’entre nous de faire de petites économies ». Si tout le monde économise 10 %, un total de 60 % des ménages néerlandais resterait sous le plafond. C’est ainsi que le cabinet veut encourager les gens à réduire leur consommation d’énergie.

Lire aussi:  Grève du personnel de la NS dans le sud et l'est, annulation de trains dans tout le pays

Related articles

Share article

Derniers articles