Gazprom insiste sur le fait que la réduction des flux de gaz est la faute de l’Occident.

La compagnie gazière russe Gazprom affirme qu’en raison des sanctions prises par le Canada, l’UE et le Royaume-Uni, une quantité moindre de gaz continue de transiter par le gazoduc Nord Stream 1 reliant la Russie à l’Occident. L’allemand Siemens ne respecterait pas non plus ses obligations contractuelles.

Gazprom le rapporte sur Telegram. Le doigt accusateur a tout à voir avec la coupure du flux de gaz de la Russie vers l’Occident. Gazprom affirme que cela est techniquement nécessaire, car il manque une turbine Siemens dans une station de distribution.

Cela signifie que seuls 20 % environ de la capacité de Nord Stream 1 sont encore utilisés. Avec toutes les conséquences que cela entraîne sur le prix du gaz, qui dépasse encore ce jeudi les 200 euros par mégawattheure sur le marché à terme européen.

Lire aussi:  Après Schiphol, London Heathrow étend aussi la limite de passagers

Siemens et le gouvernement allemand, pour leur part, affirment que la Russie traîne les pieds.

Related articles

Share article

Derniers articles

Gaby Blaaser ne porte plus rien sur ses photos Insta.

De Spangas à Bons moments, mauvais moments et de Snuff le chien et le château fantôme à Casanova. Nous...

Les organisations caritatives ne peuvent pas ouvrir de compte chez ING en raison du manque de personnel

Les associations et fondations, y compris les organisations...

Un nouveau film sanglant « Jurassic World » avec de l’action classée R est en route !?

Le réalisateur Colin Trevorrow était responsable de la relance en 2015 de la série Jurassic Park-Franchise. Il l'a ensuite...

Black Adam  » donne le coup d’envoi d’une méga-franchise pour Dwayne Johnson

Dwayne Johnson est Black Adam, l'anti-héros de l'univers étendu de DC, qui a un peu... "démodé" a le sens...
Lire aussi:  La récolte de céréales en Ukraine représente jusqu'à présent la moitié de celle de l'année dernière