Galtier s’est plaint du back-to-back mais n’a pas retiré Messi.

« J’ai choisi de commencer avec le trio offensif habituel en espérant que l’équipe ferait rapidement la différence et aurait ensuite une gestion plus facile du match. Mais la réalité du jeu impose des choses…. Gagner dans l’adversité n’est pas une mauvaise chose de temps en temps…. » : c’est l’une des phrases laissées par Christophe Galtier après la courte victoire du Paris Saint-Germain sur Brest, dans laquelle Lionel Messi a été la star – meilleure passe décisive pour Neymar – mais le DT a choisi de souligner la performance de Donnarumma, qui a arrêté un penalty clé. Et l’entraîneur français a donné des détails sur les raisons pour lesquelles le PSG a eu du mal dans le match…

« Nous avons eu du mal à récupérer le ballon et nous avons donné beaucoup d’espoir à nos adversaires. Heureusement, Gigio (Donnarumma) a été décisif sur le penalty et nous avons gagné », a ajouté Galtier, qui s’est empressé de souligner que si la meilleure version de l’équipe n’a pas été vue, c’est parce que « c’est l’enchaînement des matches ». Pas n’importe quel match, car c’était le cinquième en quinze jours. Malgré un effectif important, nous l’avons ressenti ». Et c’est exactement la raison pour laquelle le DT a décidé de retirer Neymar et Mbappé, mais pas Messi, qu’il avait déjà remplacé trois fois lors des huit derniers matchs….. Un geste pour l’Argentin, qui n’aime pas quitter le terrain ?

Lire aussi:  Lautaro, la star : but, passe décisive et adieu à une série négative

Le PSG a disputé cinq matchs lors des 13 dernières rencontres, dont l’ouverture de la Ligue des champions contre la Juventus (2-1). Et lors de ce match, l’entraîneur a remplacé Leo mais a laissé le Brésilien et le Français sur le terrain. Cette fois, il a fait l’inverse, même si Galtier lui-même a reconnu que « j’ai hésité à les remplacer ». Bien sûr, le match n’était pas serré et éliminer deux des trois aces en attaque était un risque. Mais ça a bien marché…

Galtier et les changements. REUTERS/Christian Hartmann

Galtier et les changements. REUTERS/Christian Hartmann

« Il devait y avoir une rotation supplémentaire, mais Renato s’est blessé et Fabian Ruiz n’avait pas du tout de rythme. C’est pourquoi j’ai choisi le trident habituel. » Il a ajouté que la situation l’obligeait à utiliser la MMN en Ligue 1, où il est le seul dirigeant. Y aura-t-il une rotation en vue du match de Ligue des champions contre le Maccabi Haifa mercredi prochain ?

Lire aussi:  Scaloni : Conte confirme la blessure de Cuti Romero

La tête de Messi qui a touché le poteau.

Related articles

Share article

Derniers articles

Comment jouer au blackjack ?

Le blackjack est un jeu de cartes très prisé aussi bien dans les établissements de jeux en ligne que physiques. À l’instar des autres...

La toujours belle Eva Mendes a une « mauvaise journée capillaire » sur des photos Insta.

La toujours belle Eva Mendes a une "mauvaise journée capillaire" sur les photos Insta ... du moins c'est ce...

La bande-annonce IMAX « Ant-Man et la Guêpe : Quantumania » en dit plus sur le petit super-héros.

Il y a quelques jours, la nouvelle bande-annonce du film Marvel Ant-Man and The Wasp : Quantumania a été...

Les Huit Montagnes » conquiert les cœurs des salles d’art et d’essai en Belgique et aux Pays-Bas

L'année écoulée a été un grand succès pour le cinéma belge. Après Zillion et Fermer Les chiffres de fréquentation...

Ce film de premier ordre que personne ou presque ne connaît, mais qui vaut vraiment la peine d’être vu.

Pendant 4 ans, Leonardo DiCaprio a été avec la très belle Camila Morrone. Cependant, elle est bien plus qu'un...