Comment réussir son investissement en résidence étudiante ?

Avec la pénurie de résidences étudiantes qui bat en ce moment le plein, investir dans ce type de biens immobiliers est un projet très rentable. Chaque année, au moins 6 étudiants sur 10 ont des difficultés à trouver un logement universitaire. En réalité, le marché ne propose que plus de 300000 résidences universitaires. Or, il faut pouvoir satisfaire plus de 2 millions d’étudiants. La demande est donc forte. Malgré que ce marché soit attractif, vous devez comprendre que pour réussir votre projet d’investissement, il y a divers paramètres à prendre en compte.

Choisir le bon emplacement géographique pour son projet immobilier

Pour avoir une plus grande facilité à trouver des preneurs pour votre résidence étudiante, il est essentiel d’implanter votre projet immobilier dans une bonne zone géographique. Compte tenu du type de bien dans lequel vous comptez investir, votre projet immobilier doit être réalisé non loin d’une grande école ou d’un campus. Ainsi, les étudiants n’auront pas de longues distances à parcourir pour se rendre à la résidence une fois les cours terminés.

De ce fait, vous devez miser sur les zones à fort potentiel étudiant. La ville de Paris est un emplacement sûr pour ériger votre résidence étudiante. Vous pouvez aussi vous tourner vers d’autres villes à forte concentration de population étudiante comme Rennes, Nancy, Nice, Lille, Bordeaux, Nantes et Aix en Provence.

Lors du choix de l’emplacement, assurez-vous que la zone est également desservie en transports communs. Ainsi, les étudiants ne possédant pas de moyens de transports pourront aisément se déplacer.

Le type de résidence étudiante et son confort

Vous devez comprendre que les logements universitaires sont des résidences de services. De ce fait, ils doivent offrir un certain confort. Généralement, les résidences étudiantes sont des logements prêts à vivre. Elles sont donc aménagées. De plus, elles proposent divers services comme le nettoyage des chambres, la laverie, le petit déjeuner et l’accueil. Tout ce confort optimisera vos chances de trouver assez vite des preneurs pour les logements.

Si vous ne comptez en revanche pas proposer toutes ces prestations, vous pouvez opter pour la location nue. Dans ce cas, l’offre proposée sur le marché est large. Généralement, les investisseurs proposent des studios. Ceux-ci possèdent le plus souvent une superficie allant de 18 à 25 m2. La demande ne concerne pas uniquement ce type de logement. De ce fait, vous pouvez aussi proposer des T2 ou des appartements 2 pièces. Pour savoir avec certitude le type de résidence étudiante qui sera le plus demandé, songez à faire une étude de marché.

La loi Censi-Bouvard et le régime LMNP : quel programme défiscalisant choisir ?

Pour un investissement en résidence étudiante, vous avez le choix entre deux programmes défiscalisants. Il s’agit notamment du régime LMNP et de la loi Censi-Bouvard. Ces dispositifs ne sont pas cumulables mais ils sont tous les deux avantageux.

Dans le cas de la loi Censi-Bouvard par exemple, vous pouvez dans un délai de 6 mois après la livraison du bien récupérer la totalité de la TVA sur investissement. De plus, si vous investissez une limite de 300000 euros dans votre projet, vous bénéficiez de 11% de réduction d’impôts.

Ces divers avantages sont disponibles pendant une durée de 9 ans puis accessibles pour les investissements en résidences rénovées et neuves. Si en revanche, vous faites le choix du régime LMNP, vous pouvez investir aussi bien dans l’ancien que dans le neuf. Vous bénéficiez comme avantages de la possibilité de récupérer la TVA sur le bien investi.

De plus, si vous avez des revenus annuels en dessous de 23000 euros HT, vous bénéficiez d’un abattement de 50% sur vos recettes. En échange de ces avantages, vous devez respecter des conditions. Une condition commune à ces deux dispositifs est le fait de proposer des résidences meublées.

Confier la gestion de la résidence étudiante à un professionnel

Pour obtenir les rendements locatifs escomptés, vous devez songer à confier la gestion de votre résidence locative à un professionnel. Ce dernier peut même vous aider à trouver des preneurs pour vos logements. Au moment de choisir le gestionnaire, assurez-vous qu’il soit fiable. Il doit être compétent, avoir une bonne réputation et être capable de prendre soin des résidences. Par ailleurs, prenez le soin de signer un contrat avec le gestionnaire. Ce document servira à définir ses obligations et droits ainsi que les vôtre.

Related articles

Share article

Latest articles

Sac en liège : les bonnes raisons d’en acheter un

Le liège est une matière naturelle. Il est utilisé depuis le début de l’histoire de l’humanité et est très connu pour son utilisation dans...

Quelles sont les caractéristiques du savon au lait de chèvre ?

Les savons naturels et artisanaux présentent de nombreux avantages à ceux qui les utilisent. Le savon au lait de chèvre est un produit entièrement...

Pourquoi s’octroyer un séjour méditation ?

Il arrive des moments où l’on ressent de faire le vide, de se relaxer, de se déconnecter du monde et se ressourcer. Quel que...

Matelas haute gamme : lequel choisir ?

Bien choisir sa literie participe considérablement au bien-être de l’homme, puisque cela garantit un bon repos et un sommeil optimal. Vous souhaitez renouveler votre...

Comment trouver un gestionnaire de patrimoine ?

Gérer un patrimoine n’est souvent pas chose facile, surtout si ce dernier est conséquent. Dès lors, il s’avère donc impératif de recourir aux services...