Lakoom-info
Les relations entre 26 02 2017

Les relations entre l’Algérie et l’Argentine sont « très importantes »

Les relations entre l’Algérie et l’Argentine sont « très importantes »

ALGER – La Ministre des Relations extérieures et du Culte d’Argentine, Susana Malcorra a indiqué samedi à Alger que les relations entre l’Algérie et l’Argentine étaient « très importantes », notamment en économie et en politique, soulignant que les deux pays ont la même approche multilatéraliste.

« Les relations bilatérales sont très importantes en économie et en politique, parce que l’approche multilatéraliste de l’Algérie est la même que celle de l’Argentine », a-t-elle déclaré à la presse au terme de son entretien avec le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra.

Ella a indiqué avoir évoqué avec son homologue les problèmes profonds du monde, ajoutant avoir transmis les salutations du président argentin, Mouriciou Macri au président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

De son côté, M. Lamamra a expliqué avoir procédé à un échange de vue et d’analyse sur la situation dans le continent africain et en Amérique latine, faisant savoir que la ministre argentine a transmis les salutations du président Macri au président Bouteflika, exprimant ainsi la volonté de son pays de développer et de renforcer les relations entre les deux pays.

Il a relevé qu’il y avait un potentiel historique des relations bilatérales dans différents domaines, y compris le secteur scientifique et technologique, notant que « nous sommes déterminés à ouvrir de nouvelles perspectives à nos excellentes relations ».

Le chef de la diplomatie algérienne a indiqué que son homologue d’Argentine avait joué un rôle distingué, du temps où elle avait travaillé aux Nations-Unies pendant de longues années, ajoutant avoir saisi cette occasion pour débattre de nombreuses questions qui sont dans l’agenda de l’ONU, notamment avec l’entame du mandat du nouveau SG de l’organisation onusienne.

Il a estimé dans ce cadre, qu’il y avait accumulation de défis et de questions concernant la paix, la sécurité et la coopération pour le développement ainsi que les questions humanitaires à commencer par les questions de décolonisation, le renforcement du socle de l’unité du continent africain et des pays des Non-Alignés.

Aps

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Contact

chouaky@lakoom-info.com contact@lakoom-info.com
Copyright © 2016 . All Rights Reserved. Designed by Rifinia.com .