Les prix du pétrole chutent fortement en raison des craintes de récession

Les prix du pétrole ont fortement chuté vendredi, les traders craignant une récession. Ces craintes sont en partie dues aux fortes hausses des taux d’intérêt décidées par les banques centrales ces dernières semaines, par exemple dans l’Union européenne et aux États-Unis.

Les hausses de taux d’intérêt rendent plus intéressant pour les consommateurs d’épargner et de dépenser moins. En outre, une inflation élevée incite les gens à moins dépenser. Lorsque les consommateurs achètent moins, il faut moins de pétrole, par exemple pour transporter les marchandises.

Le pétrole de la mer du Nord est devenu 3 % moins cher vendredi, coûtant 87,70 dollars (89,75 euros) le baril. Le prix du pétrole américain a également baissé, de 3,4 %. Ce pétrole a atteint 80,69 dollars le baril.

Lire aussi:  Toutes les sociétés d'habitation ne disposent pas de détecteurs de fumée obligatoires au 1er juillet

Le prix du pétrole est en baisse depuis plusieurs mois. En juin dernier, par exemple, un baril de pétrole de la mer du Nord coûtait plus de 120 dollars.

Pour les automobilistes, la chute des prix du pétrole est une bonne nouvelle car elle entraîne une baisse du prix de l’essence. Le prix moyen national recommandé pour un litre d’Euro 95 est désormais de 2,090 €. Au début de l’année, le prix s’envolait encore en raison de la guerre en Ukraine, établissant des records autour de 2,50 euros par litre.

Lire aussi:  La fièvre orange fait chuter les "lionnes" pendant le championnat d'Europe de football

Related articles

Share article

Derniers articles