Les prix à la pompe chutent depuis des semaines par crainte de la récession

Après les prix record de juin, les prix à la pompe sont en baisse depuis quatre semaines consécutives, selon les données du collectif de consommateurs UnitedConsumers. La principale cause de cette baisse est la crainte d’une éventuelle récession. Bien que les prix soient en baisse, ils sont encore plus élevés que ceux auxquels nous sommes habitués ces dernières années.

Alors que le prix recommandé pour 1 litre d’Euro95 était encore de 2,499 euros le 13 juin, il est tombé à 2,359 euros au cours des quatre dernières semaines. Une diminution de 5,6 %. Le prix du diesel a également légèrement diminué depuis juin.

La principale cause est la crainte de difficultés économiques plus tard dans l’année. On craint que l’inflation galopante ne conduise à une récession. C’est pourquoi les marchés financiers spéculent sur une baisse de la demande de pétrole, qui entraînera une chute des prix.

La baisse des prix à la pompe aurait pu être un peu plus importante, mais le taux de change euro-dollar met des bâtons dans les roues. Le dollar a fortement augmenté ces dernières semaines, de sorte que pour la première fois en vingt ans, le cours du dollar se situe désormais autour de la valeur de l’euro.

Lire aussi:  Le président du groupe pétrolier russe Lukoil est mort mystérieusement

Le pétrole est payé en dollars, il faut donc désormais plus d’euros pour un baril de pétrole. « Le déclin est ralenti par le dollar cher. Au taux de change d’il y a deux mois, le prix de l’essence aurait encore baissé », explique Paul van Selms, directeur de UnitedConsumers.

La récession actuelle peut entraîner une nouvelle baisse du prix du pétrole.

Le prix du pétrole semble également baisser un peu car le marché du pétrole est de nouveau calme. Au début de l’année, la panique régnait en raison des conséquences de l’invasion russe en Ukraine, comme le récent embargo pétrolier. Selon M. Van Selms, une véritable crise économique pourrait faire baisser davantage le prix du pétrole.

Bien qu’une baisse du prix du pétrole rende le plein moins cher, vous ne verrez pas une baisse de, disons, 20 % se refléter à la pompe. Près de la moitié du prix de l’essence est constituée de taxes, alors que seulement 21 % du prix à la pompe est déterminé par le prix du baril de pétrole brut.

Lire aussi:  Le personnel de la SN fait à nouveau grève la semaine prochaine, les problèmes ferroviaires ne sont pas encore terminés

Related articles

Share article

Derniers articles

Rire d' »Avatar » avant la deuxième partie

En décembre 2022, treize ans après l'original, le prochain volet d'Avatar sortira enfin. Intitulé Avatar : Le chemin de...

Tout ne devient pas plus cher : ces dix choses sont en fait devenues moins chères | Economie

Les chiffres de l'inflation ne mentent pas et, dans notre esprit, tout devient plus cher. Pour beaucoup de choses, c'est le cas. Mais pas...

Cet événement surprenant de Marvel a été un choc pour plus de gens

La star de Marvel Elizabeth Olsen affirme que la production d'Infinity War était si mystérieuse que toute la troupe...

Les dommages causés à Nord Stream selon la Suède sont probablement dus à un sabotage grossier | Economie

Un sabotage grossier des gazoducs Nord Stream 1 et 2 est le scénario le plus probable, selon les enquêteurs suédois. Les Suédois mènent une...

Vanessa Hudgens : sensuelle et sportive en photo d’automne

Vanessa Hudgens, l'actrice des films The princess switch et Tick, tick ... boom ! met son parfait "corps de...