Le prix du gaz augmente encore après la compression des approvisionnements en provenance de Russie

Le prix du gaz continue d’augmenter mercredi après que l’entreprise russe Gazprom a réduit ses approvisionnements en Europe en début de matinée. Sur le marché à terme européen, le prix est passé ce matin à plus de 220 euros par mégawattheure.

Pendant la journée, le prix fluctue. Il peut encore baisser, mais bien sûr, il peut aussi augmenter davantage. Le record auquel la plateforme de trading a clôturé la journée, date toujours du 7 mars lorsque le compteur dépassait les 200 euros.

C’était juste après l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Depuis la fin de l’année dernière, l’approvisionnement en gaz de la Russie vers l’Europe est en pleine tourmente. Récemment, la tension est montée lorsque le gazoduc Nord Stream 1 a été mis hors service pour une maintenance planifiée.

Lire aussi:  Pour ces entreprises, l'inflation élevée n'est pas du tout une mauvaise chose.

Les Russes ont bien rouvert le robinet de gaz par la suite, mais pas aussi loin qu’avant. Aujourd’hui, le robinet a été fermé un peu plus car, selon Gazprom, une deuxième turbine à gaz a dû être mise hors service.

Les prix de l’électricité, qui sont liés à ceux du gaz, sont également en forte hausse.

Related articles

Share article

Derniers articles

Lire aussi:  Les produits biologiques sont moins demandés en raison de la baisse du pouvoir d'achat