Présidentielles françaises : Acte 2
 – La dernière ligne droite vers…l’Elysée 

!

L’EDITO de Fayçal Charif
Présidentielles françaises : Acte 2

La dernière ligne droite vers…l’Elysée 

!

L’un des deux candidats, Emanuel Macron ou Marine Le Pen, sera président ou présidente de la république française. Lui, si jamais il gagne, il sera le plus jeune président que la France a pu connaître. Si c’est elle qui passe, ce sera la première fois qu’une femme accède aux commandes de la France, avant elle, la socialiste Ségolène Royal avait tenté l’exploit en vain.
Mais au delà des personnages, il faut retenir que le séisme politique en France a bien eu lieu en ce premier tour des présidentielles françaises, incertaines, improbables et incroyables durant toute la campagne. Une campagne qui a défrayé la chronique par son lot d’affaires et de scandales.
Si Marine Le Pen était annoncée gagnante pour le deuxième tour comme une fatalité et c’est ce qui est arrivé sans que personne ne s’étonne de la monté fulgurante Front National, le nom du deuxième finaliste était un peu moins sûr. On comptait sur un « coup de force » de François Fillon qui propulserait la droite au pouvoir depuis le tristement célèbre Sarkozy. On pensait à « une surprise » de Jean-Luc Mélenchon qui a étonné par sa ténacité et ses sorties médiatiques réussies, ou encore à « un miracle » de Benoît Hamon, dépassé par la crise au sein de son parti. Mais, tous les sondages criaient haut et fort le nom d’Emmanuel Macron, l’invité surprise de cette présidentielle qui a séduit son monde.
Au final, c’est lui et Marine Le Pen qui sont au deuxième tour de cette incroyable présidentielle qui a chamboulé et boulversé l’ordre établi et a détruit tout sur son passage. A l’annonce des résultats, un constat des plus terribles est décrit avec effarement. La gauche a explosé en mille morceaux, la droite a implosé sous l’effet désastreux de la gestion de cette famille politique historiquement gagnante. Le centre s’est perdu entre le centre droite, le centre gauche et le centre centre au point de s’évaporer. L’extrême gauche, extrêmement divisée et dispersée a fait rire par ses discours parfois venus d’une autre époque. Seul Mélenchon a pu sauver sa peau avec son programme et son score qui le met en posture de faiseur de rois avec le nombre de voix récoltés.
Une crise politique des plus graves au sein des partis politiques, mais pas que, puisque les français découvrent que ses politiques sont loin de l’intégrité et de la loyauté. Une situation politique provoquée par la droite de Sarkozy et la gauche de Hollande qui a mené au « désastre » politique social et économique. En dix ans, le Front national est monté de manière fulgurante au point d’annoncer sa victoire certaine au premier tour.
Mais, cette situation avait fait naître un courant « nouveau » et « neuf » avec un Emanuel Macron qui s’est détaché du parti socialiste et du pouvoir en place pour se revendiquer comme le leader d’un mouvement nommé « En Marche » car tout portait à croire que la France était (et est) à l’arrêt.
Macron, accusé (à tort ou à travers) d’être trop collé à la finance nationale française et mondiale, d’être peu « abordable » dans sa politique sociale, d’être un pragmatique rigoureux et inquiétant, a su se propulser au devant de la scène politique française en une toute petite année. Beaucoup aiment lui faire rappeler qu’il était dans le sillage du pouvoir et dans les « jupons » de la politique « désastreuse » de François Hollande, entre autres, sa rivale Marine Le Pen, mais les résultats sont là pour confirmer son accession probable au poste de président.
Entre les deux tours, et depuis l’annonce des deux candidats gagnants, les soutiens pour Macron affluent de tous bords avec pour seul but et seul objectif, barrer la route au Front national et à sa candidate Marine Le Pen. Mais les « jeux » ne sont pas faits et il ne faut pas croire que Macron va passer président comme une lettre à la poste, parce que cela ne ressemble en rien au scénario Jacques Chirac-Jean Marie Le Pen de 2002. La France d’il y a 15 ans, ne ressemble en rien à la France de 2017. Suspense jusqu’au bout !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *