Le grand retour d’IDIR :

 « ICI ET AILLEURS » – Un hommage à son enfance !



Le grand retour d’IDIR


« ICI ET AILLEURS » 
Un hommage à son enfance !



Par Fayçal Charif



Le grand chanteur algérien IDIR revient sur scène, et comme à son habitude et à chaque retour, il fait vibrer ses fans et les amoureux de la belle musique. Il revient avec comme toujours l’amertume et la nostalgie de l’exilé avec un nouvel album au titre révélateur « ICI ET AILLEURS ».

La sortie officielle de l’album aura lieu le 7 avril prochain. Un album réalisé et déjà adopté et aimé en France, mais également très attendu en Algérie, tout simplement parce qu’IDIR est un monument de la chanson algérienne et une icône de la chanson kabyle dans son pays et ailleurs .
Cette fois-ci IDIR revient vers son large public, en France et en Algérie, avec de l’inédit. Lui qui fait toujours dans l’original, en gardant toujours l’authenticité de ses racines et de ses origines, a conçu cet album en composant – ou recomposant – des chansons qu’il a profondément aimées dans son enfance puis dans sa vie d’artiste.
Onze belles interprétations dans le répertoire qui remuent, qui mènent vers le passé et la nostalgie, d’abord pour lui, mais aussi pour tous ceux et celles qui ont connus cette époque, l’époque IDIR. La légende de la chanson kabyle chante et conte dans un remarquable travail de mémoire. Il réalise cet album comme un pèlerinage musical en rendant un hommage à son enfance. 
L’album est fait avec un mélange des genres, de tons et de rythmes. IDIR se plie à l’exercice du duo et livre avec ses partenaires des reprises de haute facture et de grande qualité. Il reprend avec l’art et la manière les grands classiques de la chanson française, et parvient à mener sa poésie berbère et algérienne à la culture française.  
Il livre en duo avec les plus grands de la chanson française comme l’immortel Charles Aznavour, mais aussi avec Francis Cabrel, Patrick Bruel, Bernard Lavilliers,, Maxime Le Forestier, Tryo, Gérard Lenorman, Henri Salvador, sa fille Tanina ou encore Grand Corps Malade.
Il parvient par cet énième album, qui s’ajoute à son riche répertoire, à faire écouter un autre sens qu’il donne à ce partage et à cet échange. IDIR chante, conte et raconte, comme à son habitude, et cette fois, et comme à chaque fois, un message : « Le plus difficile n’est pas d’être invité à chanter avec autrui mais de se sentir admis comme un frère, et non plus comme un étranger que l’on accueille avec bienveillance ».
Les chansons du nouvel album d’Idir font voyager dans le temps et l’espace et témoignent de la l’approche artistique d’un grand artiste toujours en inspiration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *