Reporters sans frontières : 
Un Centre pour les femmes journalistes à …Kaboul


Reporters sans frontières
Un Centre pour les femmes journalistes à …Kaboul


Par Fayçal Charif



En ce 8 mars, Journée internationale des droits des femmes, Reporters sans frontières (RSF) était fière d’annoncer l’ouverture du premier Centre pour la protection des femmes journalistes en Afghanistan (CPAWJ). Grâce aux soutiens de RSF, le centre a été ouvert hier à Kaboul, la capitale d’Afghanistan.

Dans un communiqué, RSF explique la démarche : « Grâce à votre soutien, des dizaines de femmes journalistes afghanes pourront continuer d’exercer leur métier sans craindre pour leur sécurité, se former et défendre leurs droits auprès des institutions et des groupes de médias ».
Co-fondé par Reporters sans frontières et dirigé par la célèbre journaliste afghane Farideh Nekzad, ce Centre est « la première organisation afghane créée par et pour les femmes journalistes ». Il regroupe déjà plus de 10 femmes journalistes originaires de 10 provinces du pays, dont 5 d’entre elles vivant auparavant dans des zones de conflit.
Ce centre représente une avancée importante dans un pays où, depuis 2001, treize journalistes et collaboratrices de médias ont été tuées et plus d’une dizaine obligées de fuir leur pays. Celles qui restent sont souvent agressées, menacées ou réduites au silence. Plusieurs ont été obligées d’abandonner leur travail. Dans certaines régions, il n’y a plus aucune femme journaliste.
Reporters sans frontières salue vivement ceux qui ont participé à la réalisation de ce projet. « C’est grâce à vous que le CPAWJ existe et c’est avec votre soutien fidèle que nous pourrons poursuivre ce type d’initiatives ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *