CultureNews

Zine El-Abidine Bouacha : L’écrit qui va…au delà de la ligne éditoriale !

Zine El-Abidine Bouacha

L’écrit qui va…au delà de la ligne éditoriale !

Par : Fayçal Charif

Connu pour son calme et sa gentillesse dans lesquels il cache toute sa fougue et tout son amour pour son métier : le journalisme, il écrit un livre qui fait du bruit. Il ne se prétend pas être un grand ou super journaliste, loin de lui cette idée farfelue et subjective. Mais, pour bousculer l’état des choses et les vérités conçues et parfois cousues, il ose un titre et un livre qui lui permettent de dire et de raconter son expérience dans le monde des médias : « Journaliste extraordinaire. Ecrits et flashs en dehors de la ligne éditoriale ».

Le livre que le journaliste Zine El-Abidine Bouacha vient de publier et de présenter au dernier Salon International du Livre en Algérie (SILA) tenu récemment, est écrit en arabe. C’est un condensé d’articles, d’analyses et d’informations pour le plaisir du lecteur qui veut se rappeler ou revivre des faits, des événements et de grands moments de l’actualité vécus par le journaliste.
Le livre est un regard pertinent mais objectif sur des grands événements qu’a connus l’Algérie et d’autres qui ont fait bouger le monde. Mais au delà du récit, c’est l’approche qui est nouvelle et surtout originale.
« Dans ce livre, explique Zine El-Abidine, j’ai écrit en prenant le soin d’apporter un style nouveau et une nouvelle expérience dans l’écriture libre. En fait, je me suis décidé à écrire librement en dehors de toute contrainte institutionnelle et en surpassant les règles classiques de l’écrit journalistique ».

La forme est saisissante et attractive, mais qu’en est-il du fond, du contenu ? « J’ai écrit des choses qui me tenaient à coeur. J’ai voulu mettre la lumière sur les nouvelles contraintes dans le monde de la presse et dans les médias en général, suite aux bouleversements qu’a connus le monde. J’ai analysé la chose politique nationale et internationale au vu des grands défis comme le terrorisme et les conflits armés ».
Comme tout journaliste, il ne pouvait pas se retenir pour émettre un avis, un point de vue et même une conviction personnelle. Il dit tout avec « audace et courage », mais il a tout fait pour que son approche reste « objective et fidèle aux faits ». Il a également traité tout sujet en vérifiant les sources et les données, mais tout cela en restant rebelle dans l’écrit et en allant au delà de la ligne éditoriale.
Zine El-Abidine Bouacha est un journaliste algérien qui a fait partie de la belle équipe rédactionnelle de la télévision algérienne de la fin des années 80 et début des années 90. Comme tous les journalistes de son époque, il a tout connu durant cette époque. Il a savouré l’ouverture du champ médiatique et a rêvé d’une belle Algérie comme tous les algériens. Mais « la destinée » terroriste va rattraper tout un peuple, et cela a marqué à jamais des hommes et des femmes. Et Zine El-Abidine va connaître le pire comme beaucoup de journalistes algériens.
Diplômé de l’institut de journalisme de l’université d’Alger, spécialité audiovisuelle, il a poursuivi ses études supérieures en France à l’université d’Amien. Son parcours de journaliste s’étale sur de longues années, couronné par des responsabilités à la télévision algérienne. Il a été rédacteur en chef puis directeur de l’information. En 2002, il décroche le prix d’honneur au Festival international de la production télévisuelle des pays musulmans à Téhéran. Depuis, il s’est spécialisé dans les questions politiques, et s’est penché encore plus sur la problématique des médias.

 

F.C

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :