Etats-UnisMoyen OrientNews

Yémen : Près de 223.000 cas suspects de choléra signalés en 2019 (ONU)

NATIONS-UNIES (New York) - Près de 223.000 cas suspects de choléra ont été signalés en 2019 au Yémen, où l'épidémie s’est propagée de manière "alarmante" en raison des conditions sanitaires dégradées liées au conflit armé dans ce pays, a alerté l'organisation des Nations-Unies.

Yémen : Près de 223.000 cas suspects de choléra signalés en 2019 (ONU)

NATIONS-UNIES (New York) – Près de 223.000 cas suspects de choléra ont été signalés en 2019 au Yémen, où l’épidémie s’est propagée de manière « alarmante » en raison des conditions sanitaires dégradées liées au conflit armé dans ce pays, a alerté l’organisation des Nations-Unies.

Pour le porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, Stéphane Dujarric, cité samedi par des médias, « c’est trois fois le nombre de cas rapportés au cours de la même période l’année dernière et près du quart des cas sont des enfants de moins de cinq ans ».

Selon M. Dujarric, « une épidémie en spirale avec une morbidité et une mortalité massive pourrait survenir si les tendances actuelles ne sont pas rapidement maîtrisées ».

Les agences humanitaires des Nations-Unies « sont particulièrement préoccupées par le fait que cette augmentation a eu lieu plusieurs mois avant le pic habituel de la saison des pluies au mois d’août au Yémen », a-t-il ajouté.

Selon l’ONG humanitaire Oxfam, de vastes régions du Yémen en guerre risquent d’être confrontées à une résurgence de l’épidémie de choléra, le nombre de cas suspects ayant fortement augmenté cette année et les ONG peinant à accéder à environ 40.000 d’entre eux.

Dans un communiqué relayé vendredi, par des médias, le directeur de l’ONG Oxfam au Yémen, Muhsin Siddiquey, a rappelé que « le peuple du Yémen a déjà enduré la pire épidémie de l’histoire ».

« Laisser cette maladie se propager de nouveau à travers le pays (…) serait une tache sur la conscience de l’humanité », a-t-il poursuivi, appelant la communauté internationale à assurer rapidement l’accès des organisations humanitaires dans le pays.

Le conflit au Yémen, a fait au moins 10.000 morts depuis 2015 et provoqué la pire crise humanitaire au monde.

Aps

 

 

 

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :