Voici les principaux plans de la note d’un million

La ministre Sigrid Kaag (Finances) a présenté le billet d’un million à la Chambre basse mardi. Voici quelques-uns des projets pour l’année à venir, qui portent principalement sur la réparation du pouvoir d’achat.

Ensemble complet et historique de pouvoir d’achat

Le cabinet alloue plus de 17 milliards d’euros supplémentaires pour améliorer la situation financière des citoyens au cours de l’année à venir. L’inflation galopante met de plus en plus de ménages dans une situation difficile.

Le salaire minimum augmentera d’environ 10 %. Les prestations connexes, y compris la pension d’État, augmentent également avec elle.

En outre, l’allocation de loyer augmente un peu plus structurellement et l’allocation de soins de santé augmente une fois. Le budget consacré aux enfants augmente également.

En outre, les salariés paieront un peu moins d’impôts sur leurs revenus et le crédit d’impôt pour l’emploi augmentera. L’impôt sur les revenus du patrimoine, en revanche, augmente légèrement.

Plafonnement des prix de l’énergie et des autres mesures énergétiques

Cela ne fait pas officiellement partie de la note d’un million, mais le cabinet a également annoncé les détails du plafonnement des prix de l’énergie le jour du budget. Un ménage moyen bénéficiera ainsi d’un rabais de 190 euros par mois.

La réduction des droits d’accises sur le carburant reste également en place. Pour les ménages à faibles revenus, il y aura à nouveau un supplément énergétique de 1 300 euros. Une partie de cette somme pourrait être versée par les municipalités cette année.

Une partie de la facture sera également reversée aux compagnies pétrolières. La taxe qu’ils paient pour l’extraction du pétrole et du gaz augmente.

Argent supplémentaire pour les étudiants de la bourse de base et du mbo temporairement plus élevé

Le cabinet va dépenser 350 millions d’euros supplémentaires par an pour le mbo. Cela représente 150 millions d’euros de plus que ce qui avait été annoncé précédemment. Cela vise principalement à accroître l’égalité des chances, à améliorer la connectivité et la qualité du marché du travail et à stimuler l’innovation.

Pour les étudiants vivant loin de leur domicile, la bourse de base augmentera une fois l’année prochaine. Le montant mensuel sera supérieur de 165 euros pour l’année académique 2023/2024. Ce montant supplémentaire s’ajoutera à la bourse d’environ 280 euros qu’ils recevront déjà d’ici là, puisque la bourse de base est réintroduite dans l’enseignement supérieur.

Lire aussi:  Les maisons deviennent plus vertes, mais la durabilité des maisons les moins vertes reste à la traîne

Avancement de la réduction de loyer pour les locataires sociaux

Les locataires à faibles revenus dans les propriétés des associations de logement peuvent obtenir une réduction de loyer de 57 euros par mois en moyenne dès juillet 2023. La réduction du loyer devait initialement prendre effet en 2024, mais elle a été avancée d’un an.

Plus d’argent pour la défense

On le savait déjà, mais le cabinet va consacrer plus d’argent à la Défense dans l’année à venir. En raison de la guerre en Ukraine, la Chambre des représentants a exprimé le souhait d’accélérer la mise en conformité avec la norme dite de l’OTAN. Cet objectif ne sera pas atteint au cours de l’année à venir, mais devrait l’être de justesse d’ici 2025.

Les dépenses de santé dépassent pour la première fois les 100 milliards d’euros, les primes de santé augmentent

Un total de 103 milliards d’euros devrait être consacré aux soins de santé en 2023. C’est 6 milliards d’euros de plus que cette année. Le gouvernement veut atténuer l’augmentation des coûts au fil du temps. L’accord sur les soins de santé présenté la semaine dernière devrait y contribuer.

Lire aussi:  Les maisons deviennent plus vertes, mais la durabilité des maisons les moins vertes reste à la traîne

L’augmentation de ces coûts entraînera également une hausse de la prime de soins de santé, prévoit le cabinet. Elle augmentera probablement de 10 à 11 euros par mois. Il appartiendra aux assureurs maladie de fixer eux-mêmes les primes dans le courant de l’année.

En outre, le cabinet a décidé d’inclure la vaccination contre la maladie causée par le rotavirus dans le programme national de vaccination à partir de 2024.

Un milliard d’euros alloués aux soins de crise au cours des cinq prochaines années

Entre 2022 et 2027, le gouvernement consacrera plus d’un milliard d’euros à l’accueil de crise des demandeurs d’asile et à l’hébergement et l’intégration des titulaires de statut. 2,6 milliards d’euros seront consacrés à l’accueil des réfugiés ukrainiens au cours de l’année à venir.





Related articles

Share article

Derniers articles

Lidl perd la querelle du lapin de Pâques face à Lindt et doit détruire ses actions | Economie

La chaîne de supermarchés allemande Lidl n'est plus autorisée à vendre des lapins de Pâques en chocolat ressemblant à l'emblématique lapin de Pâques du...

L’Office européen de lutte antifraude enquête sur les activités de lobbying de Neelie Kroes | Economie

L'Office européen de lutte antifraude (OLAF) va enquêter sur les activités de lobbying de l'ancienne commissaire européenne Neelie Kroes. C'est ce que rapporte le...

Plus de sacs plastiques jetables en vente à Kruidvat et Trekpleister | Economie

Les pharmacies Trekpleister et Kruidvat cesseront de vendre des sacs en plastique jetables à partir de la semaine prochaine. Les clients qui ne portent...

L’inflation en Allemagne et en Belgique à un niveau très élevé | Economie

L'Allemagne et la Belgique connaissent également une hausse de l'inflation. Chez nos voisins de l'Est, l'inflation a atteint 10 % en glissement annuel ce...