AMÉRIQUEInternationalNewsVenezuela

Venezuela : soutien international réaffirmé au Président Maduro

Un soutien international a été exprimé, jeudi, au Président Vénézuélien, Nicolas Maduro, suite à la tentative d'usurpation du pouvoir par le Président du parlement, Juan Guaido, qui s’est autoproclamé "Président en exercice" du Venezuela, devant ses partisans à Caracas lors d'une manifestation.

Venezuela : soutien international réaffirmé au Président Maduro
Un soutien international a été exprimé, jeudi, au Président Vénézuélien, Nicolas Maduro, suite à la tentative d’usurpation du pouvoir par le Président du parlement, Juan Guaido, qui s’est autoproclamé « Président en exercice » du Venezuela, devant ses partisans à Caracas lors d’une manifestation.

Plusieurs pays, notamment la Russie, la Chine, l’Iran, la Syrie, la Turquie, le Mexique et Cuba ont exprimé leur « ferme soutien » et solidarité au président Nicolas Maduro et dénoncé vigoureusement une « tentative d’usurpation du pouvoir » par le président du Parlement, Juan Guaido, qui s’est autoproclamé mercredi lors d’une manifestation à Caracas comme « président en exercice » du Venezuela.

La Russie, par la voix du porte-parole du Kremlin, Dimitri Peskov, a déclaré jeudi que « Nicolas Maduro est le président légitime du Venezuela », s’opposant catégoriquement aux « tentatives d’usurper le pouvoir suprême au Venezuela qui violent les fondements et les principes du droit international ».

De son côté, le gouvernement Chinois a fermement condamné « l’intervention étrangère dans les affaires intérieures du Venezuela », a déclaré la porte-parole de la diplomatie chinoise, Hua Chunying appelant au respect de la légalité et du droit international.

S’exprimant sur son compte Twitter, le Président Cubain Miguel Diaz-Cancel a exprimé, pour sa part, le soutien et la solidarité de La Havane au Président Nicolas Maduro, dénonçant « des tentatives impérialistes pour discréditer et déstabiliser la Révolution Bolivarienne ».

Peu avant, le Ministre des Affaires Etrangères, Bruno Rodriguez, a également réitéré son « ferme soutien » au Président Nicolas Maduro, qualifiant la proclamation de Juan Guaido comme « Président » de « tentative de coup d’Etat ».

« Soutien ferme et solidarité de Cuba au Président constitutionnel, Nicolas Maduro, face à la tentative de coup d’Etat. La volonté souveraine du peuple du Venezuela prévaudra face à l’intervention impérialiste.

L’histoire jugera ceux qui encouragent et reconnaissent l’usurpation putschiste », a ajouté M. Rodriguez via son compte Twitter. Des sources médiatiques au sein du Ministère uruguayen des Affaires Etrangères ont annoncé également que l’Uruguay ne reconnaît que Nicolas Maduro comme Président du Venezuela.

Appel au dialogue et rejet des ingérences extérieures

Le Ministère Iranien des Affaires Etrangères a qualifié, quant à lui, les événements au Venezuela de « résultat de l’ingérence des Etats-Unis dans les affaires intérieures du pays », formulant l’espoir de Téhéran de voir « les différends réglés pacifiquement ».

Dans le même ordre d’idées, les autorités Syriennes ont dénoncé l’ingérence des Etats-Unis dans les affaires intérieures du Venezuela et leur « violation grossière du droit international », fustigeant la « politique destructrice des Etats-Unis et le fait de faire fi du droit international « .

Outre la Russie, la Chine et l’Iran qui ont dénoncé les ingérences étrangères et soutenu le président Maduro, le Mexique, la Bolivie et la Turquie se sont aussi élevées contre cette « tentative de coup d’Etat ».

L’opposant Juan Guaido, renvoyé du poste de Président de l’Assemblée Nationale sur décision de la Cour suprême, s’est autoproclamé mercredi « Président en exercice » du pays, recevant le soutien le Président Américain, Donald Trump qui l’a reconnu comme « Président par intérim » et a déclaré qu’il utiliserait tous les outils économiques et diplomatiques pour « rétablir la démocratie au Venezuela ».

Refusant de suivre la démarche de Washington qui a reconnu l’opposant Juan Guaido comme « Président par intérim », l’Union Européenne a appelé à l’organisation des « élections libres » au Venezuela. Le Secrétaire Général de l’ONU, Antonio Guterres a insisté, quant à lui, sur le « dialogue pour éviter une escalade menant à un conflit qui serait un désastre pour la population du pays et pour la région ».

Aps

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :