AMÉRIQUE

Venezuela Hugo Chávez serait mort deux mois plus tôt

Un ancien chef de la sécurité a affirmé à des responsables américains que le leader vénézuélien serait mort plus de deux mois avant l’annonce officielle. Hugo Chávez est-il décédé le 30 décembre 2012 et non le 5 mars 2013 ? C’est ce qu’affirme l’ancien chef de la sécurité du chef de l’Assemblée nationale du Venezuela Diosdao Cabello. Aujourd’hui réfugié aux États-Unis, Leamsy Salazar a en effet confié à des responsables américains que l’ex-leader vénézuélien serait mort plus de deux mois avant l’annonce officielle et que le gouvernement aurait caché l’information. Quand Nicolás Maduro a pris la direction du pays par intérim, après la mort de Chávez, les rumeurs remettant en cause la date tout comme les causes de son décès ont commencé à se répandre. En effet, selon certains, l’ex-dirigeant n’aurait pas succombé à un cancer. Cette nouvelle déclaration a donc relancé le débat. Guillermo Cochez, l’ancien ambassadeur du Panama à l’Organisation des États américains (OEA), a dénoncé un secret d’État organisé afin de mieux assurer la transition entre Hugo Chávez et Nicolás Maduro, l’actuel leader. Il ajoute que la démocratie vénézuélienne est malade. «Combien de mensonges ont-ils dit pour cacher qu’il était mort ? Ils sont sans vergogne !» s’est emporté le diplomate sur Twitter.

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voire aussi

Fermer
AMÉRIQUE

Venezuela Hugo Chávez serait mort deux mois plus tôt

Un ancien chef de la sécurité a affirmé à des responsables américains que le leader vénézuélien serait mort plus de deux mois avant l’annonce officielle. Hugo Chávez est-il décédé le 30 décembre 2012 et non le 5 mars 2013 ? C’est ce qu’affirme l’ancien chef de la sécurité du chef de l’Assemblée nationale du Venezuela Diosdao Cabello. Aujourd’hui réfugié aux États-Unis, Leamsy Salazar a en effet confié à des responsables américains que l’ex-leader vénézuélien serait mort plus de deux mois avant l’annonce officielle et que le gouvernement aurait caché l’information. Quand Nicolás Maduro a pris la direction du pays par intérim, après la mort de Chávez, les rumeurs remettant en cause la date tout comme les causes de son décès ont commencé à se répandre. En effet, selon certains, l’ex-dirigeant n’aurait pas succombé à un cancer. Cette nouvelle déclaration a donc relancé le débat. Guillermo Cochez, l’ancien ambassadeur du Panama à l’Organisation des États américains (OEA), a dénoncé un secret d’État organisé afin de mieux assurer la transition entre Hugo Chávez et Nicolás Maduro, l’actuel leader. Il ajoute que la démocratie vénézuélienne est malade. «Combien de mensonges ont-ils dit pour cacher qu’il était mort ? Ils sont sans vergogne !» s’est emporté le diplomate sur Twitter.

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :