Etats-UnisMoyen OrientNews

USA-Iran : L’impasse

Selon le journal Libanais l’Orient-le jour, le Président Donald Trump a annulé in extremis le 20 juin des représailles militaires contre l’Iran qui, un peu plus tôt, avait abattu un drone Américain. Aucun des deux pays ne veut la guerre, analyse le journal Libanais L’Orient-Le Jour, mais chaque surenchère dans cette “partie de poker menteur” risque de déclencher un conflit qui aurait des répercussions dans tout le Moyen-Orient.

USA-Iran : L’impasse

Alger par : Abdelkader BOUALEM

Selon le journal Libanais l’Orient-le jour, le Président Donald Trump a annulé in extremis le 20 juin des représailles militaires contre l’Iran qui, un peu plus tôt, avait abattu un drone Américain. Aucun des deux pays ne veut la guerre, analyse le journal Libanais L’Orient-Le Jour, mais chaque surenchère dans cette “partie de poker menteur” risque de déclencher un conflit qui aurait des répercussions dans tout le Moyen-Orient.

Ni les États-Unis ni l’Iran ne veulent la guerre. Mais leurs stratégies respectives ont pour principal effet de faire monter l’escalade et d’augmenter ainsi les risques de conflit.

Les objectifs Américains sont clairs : faire plier l’Iran pour l’obliger à renoncer durablement à son programme nucléaire, à ses missiles balistiques et à son interventionnisme dans les pays arabes. Mais le plan est pour l’instant loin de fonctionner.

L’Iran subit une pression maximale du fait des sanctions américaines, une arme extrêmement puissante, qui fait peser une menace sur la stabilité du régime à moyen terme. Cette politique d’étouffement renforce la position du clan des durs au sein du régime iranien et radicalise ainsi le comportement de l’Iran sur la scène régionale. Non seulement Téhéran n’a pas reculé d’un iota dans la région au cours de ces derniers mois, mais il a au contraire un comportement plus agressif – en témoignent les attaques sur les tankers dans le Golfe qui lui sont attribuées – pour montrer qu’il ne se laissera pas étrangler sans réagir. “Voilà le coût de votre politique”, disent en somme les Iraniens aux Américains, en faisant constamment monter la pression et en misant sur le fait que le Président Américain n’est pas véritablement prêt à entrer en guerre dans une région dont il cherche à se désengager. La guerre ou la poursuite de l’escalade Iranienne : pour les Américains, c’est une impasse.

A.B

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :