AlgérieNewsSantéSociété

Urine de chameau : Danger pour la santé

Urine de chameau : Danger pour la santé

Synthèse par : Abdelkader DJEBBAR

Oran – Décidément, on aura tout vu sans être spécialiste en médecine de trottoir ou médecine tout court. On crie sur tous les toits cette vente en Algérie de l’urine de chameau, un remède miracle du diabète et du cancer à 400 dinars le litre. Complètement débile.

«Des drôles de « numéros » venus du Sud, sous le prétexte d’échanges touristiques et culturels, ont dressé des khaimas au sein de certaines plages et de l’axe routier longeant le littoral, pour se livrer au commerce pur et simple du lait et de l’urine de chamelle à des prix fort excessifs.» rapporte le journal régional de Mostaganem Réflexion.
L’urine des chameaux sponsorisée par les médias des masses des pétrodollars du Golf Arabe et recommandée par les wahhabites, est présentée par les charlatans comme étant un remède à toutes les maladies chroniques dont le diabète et un médicament naturel à prendre pour prévenir et même guérir le cancer.
Pourtant, l’organisation mondiale de la santé (OMS) a déconseillé fortement la consommation des urines des chameaux lors de la propagation du coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV).
«Jusqu’à ce que l’on en sache plus sur le MERS-CoV, les personnes atteintes de diabète, d’insuffisance rénale ou de maladie pulmonaire chronique ou encore les individus immunodéprimés seront considérés comme à haut risque de maladie grave en cas d’infection par le MERS-CoV.
Par conséquent, ces personnes devront éviter les contacts rapprochés avec des animaux, en particulier les chameaux, lorsqu’elles se rendent dans des fermes, sur des marchés ou dans des étables ou des écuries où l’on sait que le virus circule potentiellement.
Qu’en pense le ministère de la santé? Des éclaircissements et des explications à grande échelle sont plus que nécessaires, voire indispensables pour contrer cette manipulation.
Déjà en date du 6 juin 2015, l’organisation mondiale de la santé a émis une note d’alerte, recommandant aux citoyens arabes d’éviter de boire de l’urine de chameau.
La recommandation vaut aussi pour le lait de chamelle cru et les contacts rapprochés avec les chameaux dans les fermes, sur les marchés, dans les étables ou les écuries.

A.D

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voire aussi

Fermer
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :