Union Africaine : Corruption et terrorisme à l’ordre du jour

Union Africaine : Corruption et terrorisme à l’ordre du jour

Par : Abdelkader DJEBBAR

Remporter la lutte contre la corruption en Afrique. La tâche n’est certes pas du tout facile. Mais rien n’est impossible. Il faut y croire aussi. Il faut en être convaincu. C’est dans ce sens que se déploie le Premier Ministre Ahmed Ouyahia à Addis Abeba où il représente le Président Abdelaziz Bouteflika aux travaux de la 30e session ordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement. L’ouverture des travaux est prévue aujourd’hui dimanche.

Selon ce que rapporte l’APS, la paix et la sécurité sont à l’agenda de la réunion des dirigeants africains, qui examineront les moyens pour faire face en particulier à la radicalisation et l’extrémisme violent considérés comme les principaux facteurs derrière la menace terroriste.

Plusieurs régions en Afrique sont touchées par l’insécurité, notamment, la région des grands Lacs, la Corne de l’Afrique et la zone Sahelo-Ssaharienne, où en dépit des efforts consentis par les pays, les mouvances terroristes demeurent toujours une réelle menace.

Il sera ainsi question des mécanismes pour se prémunir contre le terrorisme initiés de concert par les pays Africains, à leur tête l’Algérie qui avait appelé à maintes reprises à lutter contre ce fléau en adoptant une approche globale qui allie développement économique et déradicalisation, tout en réitérant son opposition au paiement de rançons aux groupes terroristes afin d’assécher leurs sources de financement.

En marge de ce sommet, le Premier Ministre aura un agenda chargé avec notamment, la présentation par l’Algérie d’un rapport sur la prévention et la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent en Afrique et ce, dans le cadre du mandat confié au Président de la République Abdelaziz Bouteflika, désigné par ses pairs en 2017 comme coordonnateur de l’UA dans la prévention et la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent en Afrique.

Ouyahia aura aussi des rencontres bilatérales avec les chefs d’Etat et de gouvernement des pays Africains, outre sa participation aux différentes réunions qui entrent dans le cadre du sommet de l’UA.

En plus de l’examen de la thématique principale relative à la lutte contre corruption, le sommet de l’UA se penchera sur un ensemble de questions stratégiques pour l’Union, en particulier l’état de la paix et de la sécurité en Afrique, la mise en œuvre de l’Agenda 2063, la réforme de l’Union, la réforme du Conseil de sécurité ainsi que la zone de libre-échange continentale.

Parallèlement aux autres questions inscrites à l`ordre du jour, les chefs d`Etat et de gouvernement africains auront notamment à désigner un nouveau président pour l`Organisation continentale, ainsi que l`ensemble des responsables des commissions statutaires.

A.D

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *