Une cécité qui cache le parti pris

Une cécité qui cache le parti pris

Par : Kharroubi Habib

Au prétexte que les experts de l’ONU auraient déterminé que l’Iran a enfreint l’embargo sur les armes en vigueur au Yémen depuis 2015 en en livrant à la rébellion houtie, le Royaume-Uni a présenté avant-hier dimanche au Conseil de sécurité des Nations unies un projet de résolution qui préconise outre le renouvellement pour un an des sanctions, la prise de «mesures supplémentaires » visant Téhéran.

Mais s’il est vrai que l’embargo sur les armes au Yémen est violé, l’Iran est-il le seul Etat en cause ? Le rapport des experts onusiens sur lequel Londres s’est basée pour présenter son projet de résolution a conclu à l’évidence qu’il en serait ainsi. Ce qu’il convient de récuser au vu que l’armée fidèle au président El Hadi et les factions armées qui combattent avec elles la rébellion houtie ne sont confrontées à aucune pénurie d’armes malgré les pertes qu’elles enregistrent. Ce fait aurait dû interroger la sagacité de ces experts onusiens qui sont parvenus à « confondre » l’Iran de violation de l’embargo au profit de la rébellion houtie. Il n’a pu leur échapper que les partisans d’El Hadi ont à disposition un arsenal militaire apparemment inépuisable dont l’approvisionnement provient en toute certitude de stocks dont les détenteurs violent eux aussi l’embargo. Leur silence en l’occurrence est révélateur du parti pris anti-iranien qui leur a été demandé d’adopter pour leur enquête sur les violations de l’embargo sur les armes au Yémen.

Ils ont chargé l’Iran en épargnant les pourvoyeurs d’armes des partisans d’El Hadi qui eux pourtant violent sans s’en cacher l’embargo. A qui faire croire qu’en respect de l’embargo onusien l’Arabie Saoudite et les Emirats qui soutiennent ces derniers ont mis fin à l’approvisionnement en armement qu’ils leur fournissent ? La réponse étant à personne, elle induit qu’ils sont tout aussi coupables que l’Iran seul pointé par le rapport en question.

Ceux qui ont actionné à charge contre l’Iran les experts onusiens savent parfaitement que la monarchie wahhabite et les Emirats violent allègrement et à une autre dimension que l’Iran l’embargo sur les armes au Yémen. Et pour cause, ce sont eux qui leur vendent les armements qu’ils rétrocèdent aux partisans du président El Hadi en plus d’avoir constitué une coalition militaire qui intervient à leurs côtés contre la rébellion houtie. Il n’a échappé qu’aux experts onusiens que depuis leurs interventions militaires au Yémen, Ryad et Abou Dhabi sont pris d’une frénésie d’achat d’armes qui se traduit en contrats juteux pour notamment le Royaume-Uni ayant pris l’initiative d’un projet de résolution visant à « punir » les violeurs de l’embargo sur les armes au Yémen. Pas que pour lui évidemment mais pour la France et les Etats-Unis qui soutiennent son projet de résolution.

Décidemment, ces Etats ne cesseront jamais de mentir et à vouloir tromper le monde sur les véritables intentions qui guident leurs politiques internationales. Ce que faisant ils sont parvenus un temps à leurs fins. Mais pour eux ce temps s’achève avec le discrédit de la sphère médiatique à leur dévotion qui a ancré comme vérités leurs mensonges et tromperies dans les esprits de l’opinion publique internationale.

KH.H

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *