EuropeNews

Un parieur russe se suicide après avoir tout misé sur la France à l’Euro 2016

Un parieur russe se suicide après avoir tout misé sur la France à l’Euro 2016

Un jeune russe de 27 ans qui avait misé toutes ses économies sur une victoire de la France à l’Euro 2016 s’est suicidé après la victoire du Portugal le 10 juillet dernier. L’étudiant a laissé un message sur les réseaux sociaux. Le drame s’est joué bien loin du Stade de France, dans la ville d’Izhevsk, en Oudmourtie (Russie). Alors que les Français ruminaient leur défaite (1-0) face au Portugal en finale de l’Euro 2016, un jeune étudiant russe vivait un drame personnel. Selon le récit du Mirror, Fidel Nikitin, âgé de 27 ans, s’est donné la mort après avoir assisté à la défaite française. Criblé de dettes après avoir enchaîné des paris qu’il n’était pas capable de rembourser, le jeune homme avait engagé toutes ses économies restantes, soit l’équivalent de 2.750 euros, en pariant sur une victoire des Bleus, pour tenter de sortir de cette situation.

UN MOT D’ADIEU

Avant de commettre l’irréparable, Fidel Nikitin a laissé un message sur son réseau social, disant simplement : «Merci et pardonnez-moi ». Selon la police, il s’est rendu sur une voie ferrée reliant les deux villes de Ludzya et d’Izhevsk, à près d’un millier de kilomètres à l’est de Moscou. Il n’a pas bougé à l’arrivée d’un train, malgré l’avertissement de ce dernier. Les dettes de jeu peuvent avoir des conséquences dramatiques sur les personnes concernées. En France, des plateformes permettent de trouver de l’aide et une éventuelle prise en charge pour sortir de la spirale de l’endettement.

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :