AlgérieNewsSociété

Un pacte de stabilité pour développer les organismes de la sécurité sociale

ALGER - Un pacte de stabilité pour le développement des organismes de la stabilité sociale a été signé mercredi à Alger entre les six caisses de la sécurité sociale et la Fédération nationale des travailleurs de la sécurité sociale et de la solidarité (FNTSS).

Un pacte de stabilité pour développer les organismes de la sécurité sociale
ALGER – Un pacte de stabilité pour le développement des organismes de la stabilité sociale a été signé mercredi à Alger entre les six caisses de la sécurité sociale et la Fédération nationale des travailleurs de la sécurité sociale et de la solidarité (FNTSS).
Le pacte a été signé par les directeurs généraux de la Caisse nationale des assurances sociales (CNAS), de la Caisse nationale de sécurité sociale des non-salariés (CASNOS), Caisse nationale des retraites (CNR), Caisse nationale d’Assurances-chômages (CNAC), Caisse nationale des congés payés et du chômage intempéries des secteurs du BTPH (CACOBATPH), du Fonds national de péréquation des œuvres sociales (FNPOS) et par le Secrétaire général de la FNTSS.

La cérémonie de signature a été présidée par le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali, et du Secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Abdelmadjid Sidi Saïd, en présence du président de la confédération nationale de patronat algérien, Nait Abdelaziz, et du représentant du bureau international du Travail (BIT) à Alger, Mohamed Ali Dayahi.

Ce pacte, d’une durée de cinq années, est un instrument découlant du Pacte national économique et social de croissance. Il se veut “un cadre permanent de concertation entre les parties prenantes, en vue d’établir des accords stratégiques autour des objectifs et d’actions visant à projeter un futur commun des Caisses dans les domaines économique et social”, note le document du pacte.

“Les parties du pacte se mobilisent pour instaurer un climat social serein et stable, établir un cadre consensuel basé sur des engagements mutuels et une démarche participative pour impulser durablement le développement des missions des Caisses”, ajoute la même source.

Dans une allocution, M. Zemali a estimé que ce pacte constitue un “nouveau jalon” sur la voie de la concrétisation du dialogue et de la concertation entre les différentes parties pour la stabilité et la promotion des organismes de la sécurité sociale.

Il a estimé que ce pacte s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale visant à encourager le dialogue social entre le gouvernement et les partenaires sociaux et économiques, souhaitant que cela soit un modèle pour d’autres secteurs et organismes dans le pays.

De son côté, M. Sidi Saïd a évoqué les différentes périodes de l’évolution du processus du dialogue social en Algérie, notamment à travers le pacte économique et social de croissance.

Il s’est réjoui, à cette occasion, de l’inexistence d'”aucun conflit” entre l’UGTA et les organisations patronales, rappelant que l’Algérie a inscrit l’exercice du droit syndical et le dialogue social dans ses textes de loi, “conformément aux normes du Bureau international du travail (BIT)”.

  1. Sidi Said a, en outre, rendu hommage au Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qui “a fait de la paix et de la stabilité sociale un élément fondamental de la vie citoyenne”.

Aps

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :