NewsPoint de vue

U.P.F : En 2018, toutes les routes mènent au pied du Mont Ararat

C’est devenue une tradition pour l’Union Internationale de la Presse Francophone (UPF), de tenir des Assises dans le pays hôte du Sommet des Chefs d’Etats et de gouvernements de la Francophonie.

U.P.F : En 2018, toutes les routes mènent au pied du Mont Ararat

Par : Madiambal DIAGNE 
Président International

C’est devenue une tradition pour l’Union Internationale de la Presse Francophone (UPF), de tenir des Assises dans le pays hôte du Sommet des Chefs d’Etats et de gouvernements de la Francophonie.

C’est donc naturellement que notre organisation avait lancé l’invitation de tenir ses 47 èmes Assises, en terre Arménienne et en prélude au Sommet de la Francophonie. Nous y avons travaillé durement. Nombreuses ont été les difficultés pour réunir les conditions d’une organisation selon les nouveaux standards d’accueil de qualité que s’impose l’UPF. Très vite, s’était dressé devant nous le quasi insurmontable écueil de l’absence de sponsors. Des moments de doutes et d’incertitudes avaient eu à gagner le Bureau international. Mais il y avait, à notre sein, une certaine Zara Nazarian qui se faisait un point d’honneur de nous accueillir dans son pays. Notre chère Zara, présidente de la Section UPF-Arménie et Trésorière internationale de notre organisation, s’était montrée d’un courage et d’une volonté tenaces.

Zara a révélé son farouche engagement. Des portes lui étaient fermées, des interlocuteurs ne saisissaient pas l’intérêt pour l’Arménie de recevoir la communauté des médias francophones. Mais elle demeurait confiante, assurant avec une conviction stupéfiante que les Assises se feront en terre arménienne. Elle a réussi, avec tous les membres de la section arménienne de l’UPF, le pari de nous réunir.

C’est la meilleure preuve de la résilience et de l’opiniâtreté du peuple arménien. Il est écrit que les arméniens ne renoncent jamais. Sans doute que cela n’est pas étranger au fait que les armoiries de la République d’Arménie comportent des symboles comme l’Arche de Noé, le Lion, le Léopard, un Aigle bicéphale et le Mont Ararat qui se trouve aujourd’hui, en raison des péripéties de l’histoire, en territoire étranger.

C’est le lieu de remercier les partenaires qui nous ont accompagnés par des soutiens et divers appuis. Ce sont notamment l’OIF, l’Unesco, les Emirats Arabes unis et le Gouvernement Arménien.

Les 47èmes Assises de l’UPF ont choisi, comme thème des travaux, d’évoquer une problématique devenue un gros sujet d’actualité internationale, à savoir la question des migrations. Il s’avère important que les médias se saisissent de cette question d’autant que les hommes et les femmes des médias sont, par la force des choses, des acteurs de premier plan dans le traitement des informations liées aux migrations mais aussi sont, dans de nombreuses régions du monde, confrontés à la nécessité de quitter leur pays pour assurer leur sécurité pour ne pas dire leur survie. Parler d’exode de populations en Arménie ? Quel symbole en cette terre où aurait échoué l’Arche de Noé !

Quel symbole en cette terre qui a vu son peuple persécuté, massacré et qui a été poussé à l’exil !

M.D

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voire aussi

Close
Close
Close