NewsPoint de vue

U.P.F : ÉDITORIAL La nécessité de respecter l’autre

La réunion du Comité international de l’UPF, tenue en octobre 2018, en prélude à nos 48èmes Assises en Arménie, avait préconisé de mettre en place un groupe de travail chargé de faire des propositions de réforme des Statuts de notre organisation et d’élaborer un projet de règlement intérieur. Il était apparu nécessaire, aux membres du Comité international, de fixer des règles précises pour un fonctionnement plus transparent et démocratique de notre organisation. Aussi, s’avère-t-il nécessaire d’édicter des normes dans les rapports entre l’UPF Internationale et ses différentes sections nationales affiliées. De nombreux dysfonctionnements et autres travers, constatés ça et là, ont interpellé les membres du Comité international sur la nécessité de procéder à des changements dans nos modes et procédures de fonctionnement.

U.P.F : ÉDITORIAL

La nécessité de respecter l’autre

Par : Madiambal DIAGNE,
Président international

La réunion du Comité international de l’UPF, tenue en octobre 2018, en prélude à nos 48èmes Assises en Arménie, avait préconisé de mettre en place un groupe de travail chargé de faire des propositions de réforme des Statuts de notre organisation et d’élaborer un projet de règlement intérieur. Il était apparu nécessaire, aux membres du Comité international, de fixer des règles précises pour un fonctionnement plus transparent et démocratique de notre organisation. Aussi, s’avère-t-il nécessaire d’édicter des normes dans les rapports entre l’UPF Internationale et ses différentes sections nationales affiliées. De nombreux dysfonctionnements et autres travers, constatés ça et là, ont interpellé les membres du Comité international sur la nécessité de procéder à des changements dans nos modes et procédures de fonctionnement.

Le groupe de travail qui a été mis en place, sous l’égide du Bureau international, a recueilli de nombreuses contributions et a fini d’élaborer des projets de textes qui seront soumis à l’appréciation de la prochaine session du Comité international. En attendant, lesdits documents seront communiqués aux différentes sections nationales en vue d’un large partage avec les membres et sympathisants de l’UPF. Les contributions de tous les membres sont attendues.

Au demeurant, l’UPF internationale entend, de manière constante, garder le cap d’une gouvernance inclusive et transparente. Les succès indéniables enregistrés par notre organisation, ces dernières années, n’ont pas manqué de susciter des convoitises qui, si l’on n’y prend garde, pourraient engendrer des désordres fort préjudiciables. J’ai plus d’une fois eu à attirer notre attention sur l’absolue nécessité de considérer que les sections nationales ou les membres de l’UPF sont d’égale dignité. J’y veillerai scrupuleusement. C’est le lieu d’entendre des récriminations que vient de formuler, dans une déclaration publiée dans la présente édition de notre Infolettre, la section ivoirienne qui s’est sentie bafouée par un interventionnisme qui s’avère inapproprié et on ne peut plus condescendant, de la part de la section française. Nous osons espérer que la nouvelle équipe issue de l’assemblée générale de la section française du 26 mars 2019, saura garder les bonnes relations d’amitié, de confraternité et de respect non seulement à l’égard des autres sections nationales de l’UPF mais aussi des instances internationales de notre organisation. Le code de conduite qui sera élaboré et qui, nous l’espérons, emportera l’adhésion des membres du Comité international, devra y aider.

M.D

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :