Maghreb

Tunisie Un gouvernement de coalition avec les islamistes en Tunisie

Le Premier ministre tunisien Habib Essid a annoncé lundi 02 Février 2015 la composition de son nouveau gouvernement, une large coalition dominée par le vainqueur des législatives, le parti Nidaa Tounès, mais comptant des représentants de son rival islamiste Ennahda. «Nous avons procédé à des changements, il s’agit d’élargir la composition du gouvernement avec l’entrée d’autres partis», a déclaré depuis la présidence M. Essid qui avait dû renoncer fin janvier, face aux critiques, à sa composition initiale du gouvernement. Le nouveau gouvernement, le premier depuis les élections d’octobre, devra obtenir mercredi la confiance du Parlement. Outre Nidaa Tounès (86 députés) et Ennahda (69), deux autres partis sont représentés au gouvernement : l’Union patriotique libre (16 députés) d’un richissime patron de club de foot, et Afek Tounès (libéral, 8 élus). Le gouvernement peut donc compter en théorie sur le soutien de 179 des 217 parlementaires. La par ticipation d’Ennahda, avec un ministre et trois secrétaires d’Etat, intervient bien que Nidaa Tounès avait mené une campagne très dure contre les islamistes pour remporter les législatives. Faute de majorité claire, les deux rivaux ont finalement dû s’entendre.

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :