Analyse

Trump prix Nobel de la paix et celui de la veulerie à Abe

Jamais la paix et la sécurité mondiale ne paraissent autant menacées que depuis l'arrivée de Donald Trump dont la politique internationale se résume à s'en prendre à tout ce qui conteste le leadership Américain et son rôle de gendarme de la planète. C'est ce même Donald Trump pourtant qui sans rire s'estime mériter le prix Nobel de la paix. Il n'a pas fait que le penser, mais a aussi actionné l'un de ses supplétifs sur la scène internationale pour proposer sa candidature au prestigieux prix, qui n'est autre que Shinzo Abe le Premier Ministre du Japon. 

Trump prix Nobel de la paix et celui de la veulerie à Abe

Oran par : Kharroubi Habib

Jamais la paix et la sécurité mondiale ne paraissent autant menacées que depuis l’arrivée de Donald Trump dont la politique internationale se résume à s’en prendre à tout ce qui conteste le leadership Américain et son rôle de gendarme de la planète. C’est ce même Donald Trump pourtant qui sans rire s’estime mériter le prix Nobel de la paix. Il n’a pas fait que le penser, mais a aussi actionné l’un de ses supplétifs sur la scène internationale pour proposer sa candidature au prestigieux prix, qui n’est autre que Shinzo Abe le Premier Ministre du Japon.

L’information a été révélée par la presse japonaise qui rapporte également le sentiment de honte qu’elle a provoqué dans le pays où l’on craint que la «veulerie» du Premier Ministre va renvoyer au reste du monde une image peu reluisante du Japon. Le dirigeant japonais n’est toutefois pas le seul à s’être prononcé en faveur de l’attribution de ce prix au grotesque et dangereux locataire de la Maison-Blanche. Deux parlementaires norvégiens ont déclaré, eux aussi, l’avoir officiellement nominé.

Le prix Nobel de la paix a, certes, été parfois décerné à des personnalités contestables, au palmarès clivant en matière de la cause de la paix dans le monde, mais garde un prestige qu’il perdrait irrévocablement si le comité qui l’attribue fait de Donald Trump son récipiendaire. Le tollé que cette délirante perspective soulèverait serait autrement plus universel que celui provoqué par l’octroi de ce prix à Barak Obama, son prédécesseur à la Maison-Blanche. En raison de la symbolique qu’a eu l’accession de ce dernier à la Présidence des Etats Unis et de sa promesse d’œuvrer à la construction d’un monde de paix dans le respect de la souveraineté de chacun de ses Etats. Et cédant à l’obamania qui a déferlé à travers la planète, le comité du Nobel s’est précipité à lui décerner son prix. Ce qui fut une énorme faute au regard du bilan de ce très controversé président Américain.

Avec Donald Trump, au cas où il viendrait à être «distingué» par le prix Nobel de la paix, alors il ne serait plus question de faute ou d’erreur, mais de volonté délibérée d’encenser un homme et sa politique qui sont en train de précipiter le monde vers la confrontation généralisée et vers un chaos apocalyptique. Donald Trump prix Nobel de la paix alors qu’il sème partout la discorde ! L’on sera alors au comble de la forfaiture morale et du cynisme.

En ayant accepté de faire suite à la sollicitation du Président Américain, le Premier Ministre Japonais a probablement crû que cela lui vaudra sa reconnaissance et le renforcement pour son pays de ses relations avec l’Amérique tout comme Macron qui s’est essayé lui aussi à ce registre avec l’imprévisible personnage. Il risque d’en récolter de cuisantes déconvenues, et aussi de perdre le respect des Japonais dont il humilie et ridiculise de la sorte le pays.

KH.H

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :