AMÉRIQUEEtats-UnisMoyen OrientNews

Transfert de l’ambassade US à El Qods : affrontements entre Palestiniens et soldats israéliens en Cisjordanie et à Ghaza 

Transfert de l’ambassade US à El Qods : affrontements entre Palestiniens et soldats israéliens en Cisjordanie et à Ghaza 

RAMALLAH – Des affrontements ont éclaté entre des manifestants palestiniens et des soldats de l’armée de l’occupation israélienne en Cisjordanie et dans la bande de Ghaza suite à l’annonce vendredi par les Etats-Unis de transférer la mi-mai leur ambassade à El Qods occupée, une décision vivement critiquée par la communauté internationale, y voyant un nouvel obstacle à la paix au Moyen-Orient. 

Trente-deux Palestiniens ont été blessés lors des affrontements, selon la Société palestinienne du Croissant-Rouge. Des manifestations sont organisées tous les vendredis à Ghaza et en Cisjordanie depuis l’annonce par le président américain Donald Trump en décembre dernier de considérer El-Qods occupée comme capitale d’Israël.

La veille, le département d’Etat a annoncé que Washington prévoyait de transférer son ambassade à El-Qods occupée le 14 mai, soulevant un tollé dans le monde.

“Cette ambassade sera localisée dans un premier temps dans le quartier d’Arnona, dans un bâtiment qui assure les fonctions consulaires du Consulat  général des Etats-Unis à El-Qods”, a indiqué la porte-parole du département d’Etat, Heather Nauert, dans un communiqué.

Cette décision a été vivement critiquée dans le monde, en particulier dans les pays arabes et musulmans.

“C’est inacceptable. Aucune décision unilatérale n’accordera la légitimité à qui que ce soit : elle deviendra un obstacle à tous les efforts de paix dans la région”, a déclaré Nabil Abou Rdainah, porte-parole du président palestinien Mahmoud Abbas.

A Ghaza, Sami Abou Zouhri, responsable du Hamas, a jugé que la décision des Etats-Unis était “une déclaration de guerre contre le monde arabo-musulman”.   Saeb Erekat, négociateur en chef de la Palestine, a également critiqué la date sensible choisie pour ce transfert, qui coïncide avec le 70e anniversaire de la déclaration d’indépendance de l’Etat d’Israël.

Il a estimé que la Maison blanche manifestait ainsi sa détermination “à violer le droit international, à enterrer la solution à deux Etats et à provoquer le peuple palestinien”.

Aps

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :