Toutes les sociétés d’habitation ne disposent pas de détecteurs de fumée obligatoires au 1er juillet

Les 2,3 millions de maisons louées par des associations de logement ne seront pas toutes équipées de détecteurs de fumée d’ici le 1er juillet, même si ceux-ci seront obligatoires à partir de cette date. C’est ce que disent les sociétés de logement et leur organisation faîtière Aedes.

Le retard est en partie dû à la crise de Corona, car les usines en Chine ont été fermées pour cause de lock-out. De nombreux détecteurs de fumée ont également été commandés à une usine en Ukraine par le biais d’un appel d’offres collectif de deux cents associations de logement.

Les livraisons en provenance de ce pays ne sont plus possibles en raison de l’invasion russe à la fin du mois de février. La société Vestia parle de « timing malheureux, de convergence désagréable de circonstances et de force majeure ».

Les nouvelles règles sont déjà entrées en vigueur au début de cette année. Les entreprises ont bénéficié d’un délai de transition de six mois pour installer les détecteurs de fumée. Ce délai expire à la fin de ce mois, mais pour les sociétés de logement, ce n’est pas suffisant.

La société de logement de La Haye, Staedion, par exemple, affirme que la livraison de détecteurs de fumée a posé des problèmes. Staedion s’attend à devoir installer de tels dispositifs dans environ 5 000 de ses 37 000 foyers après le 1er juillet. Il s’agit notamment d’un certain nombre de maisons dont les résidents n’étaient pas chez eux lorsque la société a voulu installer les détecteurs de fumée, et de personnes qui ne veulent pas coopérer à l’installation.

Lire aussi:  Avertissement sur les bénéfices de la société de peinture AkzoNobel en raison des incertitudes économiques

Le manque de personnel affecte également l’installation des détecteurs de fumée.

À partir du début du mois prochain, des détecteurs de fumée devront être installés à chaque étage d’une maison existante. Les détecteurs de fumée sont obligatoires dans les maisons nouvellement construites depuis 2003. Des recherches antérieures menées par Interpolis ont montré que quelque 17 % des ménages n’étaient pas encore équipés de détecteurs de fumée. Chez les locataires, le pourcentage était légèrement plus élevé, soit 20 %.

Lire aussi:  KLM annule plusieurs dizaines de vols supplémentaires à Schiphol cette semaine

On ne sait pas exactement combien de foyers et de sociétés sont concernés, car selon Aedes, cela n’est pas enregistré. On peut également se demander s’il y a suffisamment de personnel pour installer les détecteurs de fumée, dit un porte-parole. Comme de nombreux secteurs, les sociétés de logement sont également confrontées à des pénuries de personnel.

Chez Ymere, qui est actif à Amsterdam, Almere et Haarlem, entre autres, ils sont confrontés à ce dernier problème. La société a déjà installé des détecteurs de fumée il y a quelques années, mais dans plus de 6 000 des quelque 73 000 foyers, cela n’a pas été possible car les résidents n’ont pas coopéré. En raison d’un manque de personnel, il est désormais impossible de s’attaquer à tous les foyers restants avant le 1er juillet.

Related articles

Share article

Derniers articles