Sport

Tour de France-Coup d’envoi aujourd’hui Match attendu Froome-Contador

Une semaine terriblement piégeuse attend les coureurs du Tour de France, qui débute aujourd’hui sur les terres anglaises de Leeds, avant la montagne et le match attendu entre Chris Froome et Alberto Contador, les deux têtes d’affiche de la 101e édition. Piment indispensable au menu de la Grande Boucle, le suspens règne, au moins à l’entame des 3664 kilomètres, dans le lointain Yorkshire. Froome ou Contador? Contador ou Froome? «C’est un match mais ils ne sont pas les seuls», affirme, ou plutôt espère, le directeur du Tour Christian Prudhomme, qui a tout fait pour que le parcours 2014 incite à l’inattendu, aux surprises, aux coups de théâtre. «On fera le point au pied des Vosges», résume Marc Madiot, le manager de la FDJ.fr, quand on lui parle classement général pour son grimpeur Thibaut Pinot, l’un des espoirs du cyclisme français avec Romain Bardet. Ils sont nombreux, comme lui, à croiser les doigts pour franchir sans encombre le premier tiers du Tour, éviter les chutes et les cassures dans les sprints, passer les (neuf) secteurs pavés de Paris-Roubaix sans perdre trop de temps. Chaque groupe a entouré son chef de file (Bennati pour Contador, Eisel et Thomas pour Froome) afin de parer au danger. Ce Tour, qui attire les familles royales , accorde aussi une large place au nord et à l’est de la France. En attendant l’entrée en montagne, il rendra hommage aux victimes de la guerre de 1914-1918 dans cette partie du pays martyrisée voici un siècle. Premier massif de cette édition, les Vosges sont visitées trois jours durant jusque dans leurs recoins. Avec pour point culminant la première vraie arrivée au sommet, le 14 juillet à la Planche des Belles Filles. «Ce sera une grande bataille jusqu’au bout» a anoncé Froome. Autrement dit, jusqu’aux Pyrénées, avec deux courtes mais très dures étapes (Saint-Lary, Hautacam) en conclusion de la haute montagne, et le contre-lamontre -le seul de cette éditiondans le Périgord, sur 54 kilomètres, à la veille de l’arrivée le 27 juillet sur les Champs-Elysées. Cette bataille fait fantasmer les autres candidats au podium, rejetés dans l’ombre des deux favoris. Le nouveau champion d’Italie Vincenzo Nibali, l’Espagnol Alejandro Valverde, le Portugais Rui Costa, champion du monde en titre, les jeunes Américains Andrew Talansky et Tejay Van Garderen, et quelques autres (Rolland, Mollema, Van den Broeck, Péraud).

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :