AlgérieNewspolitique

TEBBOUNE veut « tout changer »

D’une pierre, plusieurs coups réussis pour l’ancien Premier Ministre Abdelmadjid TEBBOUNE. Il aurait encore pu mieux faire en clarifiant devant les journalistes les objectifs concrets qu’il poursuit en parlant d’une « nouvelle République » puisqu’il en a connues plusieurs sous différents Présidents. Mais, apparemment, ce n’est que partie remise tellement il se sent confiant à moins deux mois des élections Présidentielles du 12 décembre.

TEBBOUNE veut « tout changer »

Lille par : Mohammed CHOUAKI

D’une pierre, plusieurs coups réussis pour l’ancien Premier Ministre Abdelmadjid TEBBOUNE. Il aurait encore pu mieux faire en clarifiant devant les journalistes les objectifs concrets qu’il poursuit en parlant d’une « nouvelle République » puisqu’il en a connues plusieurs sous différents Présidents. Mais, apparemment, ce n’est que partie remise tellement il se sent confiant à moins deux mois des élections Présidentielles du 12 décembre.

Il affirme s’engager pour édifier « une nouvelle république où au moins 80% de ce qui existe va changer ». L’ancien Ministre de l’Habitat refuse de parler d’une « 2ème République » parce que, a-t-il dit, «je n’aime pas l’imitation, ceci se dit au-delà des mers ». Dans «la nouvelle république » qu’il veut construire,

TEBBOUNE s’engage à « tout changer par rapport aux pratiques anciennes » et ce « en comptant en premier sur la compétence, rien que la compétence, que la compétence !». Et bien sûr, ils sont habités, du coup, bannir à tout jamais le mot Ch’kara qui a fait chavirer le pays pendant des décennies. La Ch’kara, il faut l’espérer, sera un « mot étranger » pour assainir le quotidien des Algériens.

TEBBOUNE estime ainsi qu’« on est arrivé à des contradictions qui nous obligent à changer radicalement, la nouvelle république commence par l’assainissement et la réforme des collectivités locales sur la base d’une révision radicale de la loi électorale, les instances élues doivent l’être légitimement, toutes leurs missions doivent être consacrées dans la Constitution». Il pense qu’«il faut placer des contre-pouvoirs réels, la Constitution comporte des vides en la matière, j’espère qu’on n’ira jamais vers un pouvoir personnel, il faut instaurer un équilibre entre les institutions de l’Etat». Au plan économique, il opte pour la création « d’une nouvelle génération d’entrepreneurs, il faut un esprit qui n’est pas pollué ».

La question de la séparation de la politique de l’argent (sale) lui rappelle son limogeage en août 2017 de son poste de 1er ministre. « Je ne ferai pas dans la victimisation, mais il y a eu des problèmes pour ma personne, ma famille, il y a eu une surveillance étroite de mes enfants, mes proches(…) ils sont allés jusqu’à enlever ma photo du 1er Ministère (…). » La séparation de la politique permet, selon lui, « l’émergence de l’élite, d’ailleurs le fait qu’il soit exigé un diplôme universitaire aux candidats est une nouveauté importante ».

« Qui vous a dit que je me suis tu ? J’ai parlé de la surfacturation(…), je n’ai rencontré personne de la kleptocratie, j’étais la seule voix discordante, j’ai été contre la construction d’un hôtel de 50 étages, à moins d’un système parasismique ultramoderne ! La construction devait se faire avec 70% de crédits bancaires. On ne m’a pas consulté pour le permis de construire, mais j’ai dit non ! C’est dans le PV. J’ai réagi de la même manière quand quelqu’un a importé des bus sans TVA », a-t-il répondu.

Ce qu’il pense de l’accord d’association avec l’Union Européenne ? « J’ai beaucoup de respect pour l’Union Européenne, et encore plus de respect pour les engagements de la République Algérienne », dit-il. Il affirme encore que « les accords resteront ! L’UE sait que les choses iront autrement, tout ce qui se fera, le sera au nom de l’intérêt mutuel ».

« Une Algérie partenaire de l’Afrique » lui fait dire que « c’est en premier au nom de la fraternité(…), on ne doit pas oublier que l’Algérie a fortement soutenu les mouvements de libération Africains dans les années 70… »

M.CH

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :