Taux hypothécaires stables pendant un certain temps, avec même une légère baisse

L’évolution des taux hypothécaires s’est stabilisée. Cette semaine, certains prêteurs ont même baissé leurs taux d’intérêt. Cela s’est produit après que les prêts pour une maison aient augmenté rapidement au cours des six derniers mois.

La hausse des taux d’intérêt hypothécaires est la principale raison du refroidissement du marché du logement. Les acheteurs se désistent et les vendeurs qui ont l’intention de déménager mettent leur maison sur le marché plus tôt. En conséquence, le nombre de maisons proposées à la vente a presque doublé depuis janvier, le nombre de visites et d’offres par maison diminue et les primo-accédants ont plus de chances.

Le refinancement d’un prêt hypothécaire pour obtenir un taux d’intérêt plus bas n’est pratiquement plus possible, car le taux d’intérêt est passé d’une moyenne de 1,5 % à environ 4 %, selon les conditions et la durée pendant laquelle le client fixe le taux d’intérêt.

Martin Hagedoorn, de De Hypotheekshop, qualifie de « remarquable » le fait que des réductions soient opérées pour la première fois depuis l’année dernière. « Depuis environ cinq semaines, le taux d’intérêt du marché des capitaux a de nouveau baissé, passant d’environ 2 % à 1,5 %. Les prêteurs hypothécaires achètent l’argent avec cet intérêt, le répercutent et il y a donc maintenant une marge supplémentaire. Les réductions se font au compte-gouttes, mais il y a un retournement de situation. »

L’économie est touchée par la baisse du pouvoir d’achat des ménages

Si les taux d’intérêt du marché des capitaux n’augmentent plus aussi rapidement, c’est parce que les économistes envisagent sérieusement une stagnation de l’économie au second semestre de cette année. « La persistance d’une inflation élevée, causée en partie par une forte hausse des prix de l’énergie, signifie que les ménages ont moins de pouvoir d’achat. Et cela pourrait affecter l’économie », analyse Hagedoorn.

Le fait que le taux d’intérêt ait augmenté est précisément lié à la croissance économique rapide qui a suivi la crise de Corona. L’économie européenne est capricieuse et cela se reflète dans les taux d’intérêt.

Lire aussi:  Les prix aux Pays-Bas augmentent le plus rapidement de tous les pays de la zone euro

« C’est super agréable quand il y a du calme sur le marché, pour que les gens sachent où ils en sont quand ils achètent une maison », explique Marga Lankreijer, experte en hypothèques chez Independer. « Imaginez, vous êtes à la recherche d’une maison et vous venez de déterminer le montant que vous pouvez emprunter et ce que seront vos frais mensuels. Il est alors très ennuyeux que le tableau change complètement un mois plus tard, au moment même où vous voulez commencer à enchérir. C’était la situation au cours des derniers mois, et c’est d’ailleurs toujours le cas. »

« C’est juste erratique. Même cette semaine, il y a des prêteurs qui ont fait à la fois une augmentation et une diminution. »

Marga Lankreijer, Independer

Lire aussi:  La hausse des taux d'intérêt rend les emprunts de plus en plus coûteux

Les deux augmentent et diminuent

Mais la situation restera-t-elle stable ? « Malheureusement, c’est impossible à dire », dit Lankreijer. « C’est juste erratique. Cette semaine encore, certains prêteurs ont procédé à la fois à une augmentation et à une diminution, pour un taux d’intérêt avec une durée différente. Qui sait, il pourrait y avoir de nouvelles augmentations la semaine prochaine parce que la panique s’installe quelque part. »

M. Hagedoorn pense que, de toute façon, les taux d’intérêt ne vont plus baisser au point de revenir à l’ancien niveau d’environ 1 % pour un prêt à dix ans. Il se situe maintenant entre 3,5 et 4 pour cent. « Je pense que, si rien ne change sur les taux du marché des capitaux, il y aura de la place pour quelques réductions à l’automne. Mais l’époque des taux hypothécaires de 1 ou 2 pour cent est révolue. L’analyse globale est que 4 % est un niveau plus normal. »

« Les taux d’intérêt extrêmement bas, en plus de la rareté, ont provoqué un échauffement des marchés du logement dans toute l’Europe. Pour les acheteurs de maisons, il faut s’habituer aux coûts mensuels plus élevés. Certains économistes s’attendent à une légère baisse des prix de l’immobilier, même si les banques et les agences immobilières prévoient toujours une hausse des prix dans un avenir proche. »

Related articles

Share article

Derniers articles

Bande-annonce « Bandit » sur le tristement célèbre Bandit volant

La première bande-annonce a été dévoilée pour Bandit, un nouveau film d'Allan Ungar basé sur l'histoire vraie du tristement...

Un acteur espère une suite de « Prey » avec un super-héros célèbre.

Pourrait-il arriver que le DC Extended Universe ou le Chevalier Noir-aura un croisement avec la trilogie de la Prédateur-Franchise...

Voici les 10 meilleurs films sur Prime Video

Netflix reste de loin le plus grand service de streaming aux Pays-Bas, mais de plus en plus, l'autre grand...