Taleb Ahmed Toufik : Le patron de Mobil’Art n’est plus…

Taleb Ahmed Toufik

Le patron de Mobil’Art n’est plus…

Lille par : Mohammed Chouaki 

L’homme d’affaire, patron du colossal chantier Mobil’Art sur le front de mer d’Oran, qui avait défrayé la chronique et qui avait valu à son initiateur de multiples tracas avec la justice de son pays, est décédé, suite à une longue maladie, aujourd’hui au Maroc où il était en visite.

Taleb Ahmed Tewfik un grand ami de longue dates , a été un homme d’affaire Algérien très en vue et très médiatisé grâce surtout -et par la faute- à son projet Mobil’Art qui a donné une nouvelle image à la belle ville d’Oran. Lui, le penseur, l’instigateur et l’auteur de la nouvelle vitrine « gratte-ciel» de la ville de l’ouest El Bahia Wahran, vivra jusqu’à la fin de ses jours très affecté et très touché dans son amour propre, dans sa dignité et dans sa réputation d’homme d’affaire.

Le grand prometteur qui était inconnu dans ce domaine des grands hommes d’affaires investisseurs Algériens, avait vu grand et beau. Il avait réalisé avec brio quatre tours géantes hight design en face de la mer Méditerranée. Un projet colossal avec ses sept ensembles, sous le label de «Bahia Center». Un chantier qualifié à l’époque de «… plus gros aménagement urbain depuis la construction du Front de mer par les Français ».

La réussite de son projet le met au devant de la scène, il sera adulé, puis accusé de fraude. Installé en Espagne pour raison de santé, on le considéra comme un accusé en fuite. Cinq ans après le début de l’affaire en 2009, il rentre au pays de son plein gré et va s’expliquer devant la justice. Le dossier traîne, mais il est vide de preuves et de sens. beaucoup parlent d’une cabale, d’un coup monté contre le nouveau homme d’affaire.

Agé de 65 ans, il était très affaibli et avait subi de lourdes interventions chirurgicales en Espagne. Il vient de nous quitter laissant son empreinte sur la ville d’Oran, mais aussi un grand secret sur cette affaire obscure qui l’a rendu encore plus malade.

M.CH

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *