Moyen OrientNewspolitique

Syrie : les forces gouvernementales poursuivent leur progression à Idleb

Damas : Les forces gouvernementales Syriennes poursuivent leur progression et leurs victoires à Idleb contre les groupes terroristes, tuant des dizaines d'entre eux et reprenant le contrôle de nombre de villes et villages dans la région, rapportent des médias.

Syrie : les forces gouvernementales poursuivent leur progression à Idleb

Damas : Les forces gouvernementales Syriennes poursuivent leur progression et leurs victoires à Idleb contre les groupes terroristes, tuant des dizaines d’entre eux et reprenant le contrôle de nombre de villes et villages dans la région, rapportent des médias.

Lancée le 16 décembre courant, l’offensive des forces de l’armée Syrienne avance, selon des sources concordantes, sans difficulté contraignant les terroristes résiduels de fuir, laissant derrière eux camps et bagages.

Ainsi, au moins 40 villes et villages soit 340 km2 dans le secteur jusque-là sous l’emprise des terroristes ont été repris par les forces régulières, a affirmé récemment le Haut commandement de l’armée Syrienne, précisant que l’avancée vers Idleb se poursuit à un rythme soutenu.

La dernière victoire en date, selon la même source, est celle enregistrée samedi, contre les factions du groupe terroriste « Front Ennossra » et ses relais dans les régions Etah et Djedjenar, lors de laquelle plusieurs terroristes ont été tués et leurs armes et caches détruites.

Les fuyards ont été pourchassés, poursuit la Haut commandement de l’armée dans son communiqué, jusqu’à la région de Maarat- Ennoamane située au sud d’Idleb.

Auparavant, et dans le cadre de la même opération, les forces gouvernementales ont déjoué deux véhicules piégés dressés sur la route par les terroristes, souligne-t-on.

L’offensive des forces de l’armée Syrienne contre le restant des terroristes appartenant notamment au groupe « Hayat Tahrir al-Cham » (HTS)  à Idleb s’inscrit, s’accordent à dire les observateurs, dans le cadre de l’opération de reprise du contrôle du territoire restant d’Idleb estimé à 30 %, décidée en octobre dernier par le Président Syrien Bachar Al- Assad en visite dans la région.

Le Président El-Assad avait affirmé, lors de sa tournée, « que la bataille d’Idleb sera la clé pour mettre fin au terrorisme » et annoncer par la même la reprise totale du contrôle sur tout le territoire Syrien.

« Les forces loyales de l’armée Syrienne triompheront à Idleb comme elles ont su le faire dans les régions de Draa, El Ghota et Homs », avait promis El-Assad.

La région d’Idleb abrite quelque 3 millions d’habitants. Les territoires à récupérer sont sous l’emprise notamment des terroristes du groupe Hayat Tahrir al-Cham.

Le gouvernement Syrien gagne la bataille diplomatique

Outre la bataille contre les résidus terroristes, le gouvernement Syrien mène, avec succès, la bataille diplomatique.

Soutenu particulièrement par la Russie, membre permanent du Conseil de Sécurité Onusien, le gouvernement Syrien marque désormais des points à l’international et regagne la sympathie de la communauté internationale.

Deux accords signés récemment avec les Kurdes directement (13 octobre) d’un côté, et avec la Turquie par le biais de la Russie sont, font remarquer les observateurs de la scène internationale, de grandes victoires.

Alors que le premier accord, souligne-t-on, a permis aux forces de l’armée syrienne de se redéployer près de la frontière avec la Turquie, le second accord a permis au gouvernement d’arrêter l’opération militaire turque contre les milices Kurdes dans le nord de la Syrie et s’assurer du coup d’une certaine sérénité sur ses frontières.

Tandis que l’accord signé entre la Turquie et la Russie le 23 octobre à Sotchi concerne la surveillance des frontières Syro-Turques par les forces Russes.

Autre victoire diplomatique arrachée par le gouvernement Syrien et dont les répercussions sont tout aussi importantes et déterminantes dans le rétablissement de la souveraineté de la Syrie sur son territoire et son peuple, celle de l’adoption par l’ONU du dialogue inter- Syrien à travers le Comité constitutionnel Syrien.

La réunion du Comité Constitutionnel en novembre dernier à Genève a été un succès total, selon l’ONU, les analystes politiques et toutes les parties concernées par le dialogue, qui avait permis en effet la réunion de toutes les parties Syriennes autour de la même table dans le but de lancer une nouvelle page, dont le titre est la réconciliation nationale et l’intérêt national.

Coordonnant les travaux de ladite réunion, l’envoyé spécial de l’ONU, le Suédois Gier Pederson avait indiqué que la réunion de Genève est « le début de quelque chose de nouveau, de significatif pour la Syrie et pour tous les Syriens ».

Le Comité institutionnel mis sur pied par l’ONU le 23 septembre aspire entre autres, à la modification de la Constitution de 2012.

Aps

 

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :