AlgérieMoyen OrientNews

Statut d’El-Qods: la décision de Trump, une “violation flagrante” de la légalité internationale

Statut d’El-Qods: la décision de Trump, une “violation flagrante” de la légalité internationale

ISTANBUL – L’Algérie a affirmé, mercredi à Istanbul (Turquie), par le truchement du président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Said Bouhadja, que la décision du Président américain de transférer l’ambassade des Etats-Unis à la ville sainte occupée d’El-Qods constituait une “violation flagrante du droit international et de la légalité internationale et qui aura de graves répercussions sur la paix et la sécurité aussi bien dans la région que dans le monde”.

Cette décision “sans précédent et inique constitue une violation flagrante du droit international, de la légalité internationale et des décisions de l’ONU et du Conseil de Sécurité y afférentes et aura de graves répercussions sur la paix et la sécurité dans la région et dans le monde entier”, a déclaré M. Bouhadja, qui représente le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, au Sommet extraordinaire de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) sur El-Qods.

Le président de l’APN a ajouté qu’il s’agit là “d’une véritable régression dans le processus de paix au Moyen-Orient, d’un défi pour l’ensemble de la nation musulmane et une transgression de l’histoire du peuple palestinien et de ses symboles”, a-t-il soutenu.

“La large condamnation et le rejet formel de la grave décision américaine, exprimés par plusieurs pays et organisations internationales et régionales ainsi que par des personnalités éprises de la paix dans le monde, sont une preuve incontestable de l’attachement de la communauté internationale aux principes du droit international et de sa détermination à soutenir les efforts visant à mettre fin au conflit arabo-israélien au Moyen-Orient sur la base de la solution de deux Etats”, a souligné le président de l’APN.

“Cette tendance internationale témoigne encore une fois des victoires diplomatiques et politiques réalisées par l’Autorité palestinienne et le peuple palestinien au niveau des Nations unies et de l’Organisation pour l’éducation, la culture et les sciences (UNESCO) en particulier”.

Les Etats-Unis appelés à revenir sur sa décision et à reprendre son rôle de parrain du processus de paix

Le représentant du président de la République a déclaré “nous rejetons catégoriquement cette mesure illégale et ses retombées et appelons les Etats-Unis d’Amérique à revenir sur sa décision et à reprendre son rôle de parrain du processus de paix”.

“Nous appelons tous les pays du monde à ne pas reconnaitre ou suivre cette décision mais à demeurer attachés à la légalité internationale et au processus de paix ainsi qu’aux fondements de la solution des deux Etats”, a-t-il poursuivi.

Bouhadja a exhorté la communauté internationaleà “continuer à exercer des pressions sur l’occupation israélienne pour l’amener à se conformer aux décisions de la légalité internationale”, l’appelant à “renouveler  son soutien au peuple palestinien et à sa résistance contre l’occupation jusqu’au recouvrement de la totalité de ses droits”.

Par ailleurs, le président de la délégation algérienne a indiqué que “les souffrances du peuple palestinien augmentent en raison des pratiques répressives et arbitraires de l’occupation israélienne, de sa politique de colonisation, de la poursuite du blocus inique imposé à la bande de Ghaza et de l’expulsion systématique des populations musulmanes et chrétiennes de la ville d’El Qods dans le cadre de la judaïsation qui touche différentes institutions et aspects de la vie de cette ville”.

“Les Palestiniens, en dépit de l’absence de perspectives d’une solution politique pour mettre un terme à l’occupation et répondre à leurs revendications légitimes, ont adhéré, sérieusement et sincèrement, au processus de paix et démontré, à chaque fois, leur respect de la légalité internationale et des exigences d’une solution pacifique”.

“En contrepartie, ils n’ont pas trouvé en la partie israélienne un partenaire sérieux animé d’une même volonté, adhérant au cadre régissant le processus de paix et respectueux des principes du droit international concernant le conflit au Moyen Orient. Pire, celui-ci a instrumentalisé les négociations pour se dérober à ses engagements, gagner du temps, imposer le fait accompli et continuer à confisquer les droits des Palestiniens”.

Rappelant que l’OCI “qui a été créée dans l’objectif de défendre la ville d’El-Qods, le président de l’APN a indiqué que l’Organisation est appelée aujourd’hui à prendre une position ferme et pragmatique pour la protection de la ville Sainte, à travers une action collective à même de prévenir davantage de mesures unilatérales visant à confisquer les droits des Palestiniens et compromettre toute perspective dans le sens d’une solution juste et définitive à cette question”.

La Oumma islamique doit resserrer ses rangs et surmonter ses différends

“Nous devons, en cette conjoncture difficile et sensible, faire face à de telles mesures par une action sérieuse pour resserrer les rangs de la Oumma islamique et unifier ses positions afin de surmonter les différends et mobiliser les énergies et les moyens pour relever ce défi qui porte atteinte à nos symboles sacrés”, a affirmé M. Bouhadja .

“Nous devons également consolider, par divers moyens politiques et matériels, le soutien à nos frères Palestiniens et rechercher les voies de renforcer leur combat face aux plans visant à effacer leur existence et leur droits légaux sur le territoire palestinien, en les encourageant notamment à concrétiser la réconciliation palestinienne, à unifier leurs rangs et à dépasser leurs différends pour faire face à l’occupant israélien”, a-t-il poursuivi.

L’Algérie, fidèle à sa position constante et son soutien inconditionnel à la cause palestinienne juste, réitère, depuis cette tribune, son soutien aux frères Palestiniens en cette dure épreuve et réaffirme son appui au combat du peuple palestinien pour l’établissement de son Etat indépendant et pleinement souverain, aux frontières de 1967, avec El-Qods pour capitale”, a rappelé le président de l’APN.

Au terme de son allocution, M. Bouhadja a transmis “les salutations du président Bouteflika et ses vœux de réussite aux travaux de ce sommet extraordinaire pour que les décisions auxquels il aboutira permettent de relever les défis et faire face aux  menaces qui pèsent sur notre nation”.

Aps

 

 

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
Close