AFRIQUEEtats-UnisNews

Soudan du Sud: l’ONU appelle à s’attaquer d’urgence aux violations des droits de l’enfant

Soudan du Sud: l’ONU appelle à s’attaquer d’urgence aux violations des droits de l’enfant

 NEW YORK (Nations Unies) – La représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU pour les enfants et les conflits armés, Virginia Gamba, a souligné que les graves violations à l’encontre des enfants demeurent inacceptables, à l’issue d’une mission de quatre jours au Soudan du Sud

Mme Gamba estime qu’il est urgent de s’attaquer à ces violations en traduisant leurs auteurs en justice et d’empêcher qu’elles ne se reproduisent.

En 2017, l’ONU a pu recenser et vérifier près de 1.400 enfants touchés directement par ces violences. Des milliers d’autres garçons et filles continuent de payer le lourd tribut des conflits armés au Soudan du Sud.

Lors de sa visite, la représentante spéciale a appelé toutes les parties commettant de graves violations à l’encontre des enfants à prendre des mesures concrètes immédiates pour mettre fin au “nombre dévastateur” de ces exactions.

“L’ONU est prête à soutenir le développement et la mise en œuvre de telles actions concrètes, notamment en élaborant conjointement un plan d’action complet couvrant les six (types de) violations graves et en fournissant une assistance technique pour sa mise en œuvre”, a déclaré Mme Gamba.

L’appel pressant de la représentante spéciale aux parties en conflit sud-soudanaises fait suite à sa première visite dans le pays depuis sa prise de fonction en avril 2017. Au cours de sa seconde visite, Mme Gamba s’est rendue à Yambio, dans la région d’Equateur occidental.

Le niveau tragique des violences subies par les enfants au Soudan du Sud est la conséquence directe du conflit qui frappe le pays depuis 2013, en particulier dans la région du Nil supérieur.

“La crise au Soudan du Sud est une crise des enfants”, a déclaré la représentante spéciale, soulignant que 50% de la population du pays a moins de 18 ans. “Mes discussions avec les autorités me font penser que le moment est venu de travailler avec le gouvernement et de réviser les plans d’action existants afin d’élaborer un plan global traitant les six violations graves subies par les enfants du Soudan du Sud”, a-t-elle ajouté.

Au Soudan du Sud, la représentante spéciale a rappelé l’importance d’intégrer les dispositions relatives à la protection de l’enfance dans tout accord de paix ou règlement du conflit.

La représentante spéciale a encouragé la criminalisation de toutes les violations graves commises contre les enfants lors de la révision du Code pénal et de l’entrée en vigueur de la loi sur l’état civil. Elle a proposé son plein appui à ces processus.

Aps

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close