AlgérieEconomieNews

Sonatrach à la pointe du développement

Sonatrach à la pointe du développement

Par : Abdelkader DJEBBAR

Le Groupe Sonatrach vise la réalisation d’investissements en Algérie pour plus de 59 milliards de dollars à moyen terme, et ce, dans le cadre de sa stratégie 2030 (SH 2030), a indiqué récemment à Alger un haut responsable du groupe lors de la conférence portant sur “Le plan à moyen terme de Sonatrach”.

L’enveloppe se répartit comme suit: 45,8 milliards de dollars dans l’exploration et production, 8,6 milliards de dollars dans le raffinage et pétrochimie et 2,3 milliards de dollars dans le transport par canalisation. « Tous les ingrédients sont réunis pour la bonne marche du plan d’investissement du groupe”, souligne-t-on.

Plusieurs facteurs vont permettre à Sonatrach de réaliser des investissements d’envergure à l’échelle locale, tels la demande croissante en produits pétroliers et le développement du gaz naturel non conventionnel en mettant l’accent sur l’énorme potentiel que recèle l’Algérie en gaz de schiste.

En conséquence, on souligne que toutes les données devraient permettre à Sonatrach de réaliser son plan d’investissement tracé pour le moyen terme.

Outre la réalisation des investissements, M. Ghazali est également revenu sur d’autres grands objectifs stratégiques de la compagnie à l’horizon 2030. Il a ainsi signalé l’ambition du groupe de doubler son volume annuel des découvertes dans le domaine de l’exploration.

Il est alors prévu d’augmenter l’exploration frontière, refondre le processus d’exploration du groupe et passer les découvertes de Sonatrach de 50 à 100 millions de tonnes équivalents pétrole (TEP) par an, comme il est également prévu de doubler la productivité du groupe en matière de forages.

A ce titre, il a précisé que l’objectif est de passer à six (6) puits/an en développement et à quatre (4) puits/an en exploration.

Par ailleurs, il a fait part de la création d’une Direction centrale Engineering Project management au sein de Sonatrach pour contrôler les coûts et le planning des grands projets du groupe.

Concernant les objectifs de Sonatrach en terme de ressources nouvelles, M. Ghazali a avancé que le groupe vise à atteindre, à l’horizon 2030, un volume de 20 milliards m3/an de ressources non conventionnelles et de 70 milliards m3/an en 2040.

S’agissant des ressources solaires, la compagnie nationale des hydrocarbures vise à produire 1.300 mégawatts d’électricité à partir de l’énergie solaire, et ce, à l’effet de couvrir 80% de ses besoins sur site.

Dans le domaine de la pétrochimie, l’objectif de Sonatrach, à moyen terme, est de mettre sur pied une industrie pétrochimique, et ce, en focalisant l’effort sur les projets les plus créateurs de valeur ajoutée tel le vapocracker d’éthylène/GPL, et en exécutant le reste du portefeuille de projets tels la Chaîne méthanol et le Complexe éthyléne.

Dans le domaine du raffinage, le groupe s’est fixé l’objectif de réussir les projets des raffineries de Hassi Messaoud et de Skikda.

Pour M. Ghazali, la SH2030 devrait ainsi faire de Sonatrach une “référence mondiale” parmi les compagnies pétrolières, de rejoindre le Top 5 des compagnies pétrolières et d’atteindre un taux d’intégration nationale de 55%.

A.D

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer