EconomieNews

Sommet UA-UE : l’investissement, un impératif pour la transformation économique de l’Afrique

Sommet UA-UE : l’investissement, un impératif pour la transformation économique de l’Afrique

ABIDJAN – Les dirigeants africains et européens se sont engagés jeudi à Abidjan (Côte d’Ivoire) à mobiliser davantage de ressources financières générant des investissements économiques permettant la transformation économique de l’Afrique.

Dans leur déclaration finale sanctionnant les travaux du 5ème Sommet Union africaine-Union européenne, tenu mercredi et jeudi dans la capitale ivoirienne, les dirigeants des deux continents se sont engagés notamment à intensifier leurs efforts conjoints pour promouvoir la transformation  économique et le développement durable en Afrique.

Il s’agit de mobiliser les ressources financières et techniques nécessaires pour soutenir les projets prioritaires communs en utilisant des instruments et mécanismes intégrés, dans le contexte de la relation unique entre l’Afrique et l’UE, notamment en termes d’échanges commerciaux et  d’investissements, note le document.

La déclaration finale évoque aussi la création des conditions propices aux affaires et aux investissements, la promotion des investissements privés en Afrique notamment à travers le plan européen d’investissements extérieurs, la promotion du commerce inter-africain, l’encouragement d’une plus grande intégration économique de l’Afrique ainsi que le soutien à la création d’une zone de libre-échange africaine.

Les investissements prévus en Afrique sont destinés notamment aux secteurs de l’agriculture, l’agro-industrie, l’industrie, les énergies renouvelables ainsi que le numérique.

Le document final du sommet d’Abidjan souligne aussi l’engagement des deux parties à renforcer leurs efforts pour la création d’une croissance inclusive et durable et des emplois plus nombreux et meilleurs, en particulier pour les jeunes et les femmes, à travers l’encouragement de la création des petites et moyennes entreprises et les start-up.

Les dirigeants africains et européens travailleront également ensemble pour renforcer la formation technique et professionnelle dans le domaine des activités entrepreneuriales agricoles et agroalimentaires durables, et aussi pour l’amélioration des connaissances maritimes pour développer l’économie bleue en Afrique.

Le 5ème sommet UA-UE s’est tenu en présence de 83 chefs d’Etat et de gouvernement représentant 55 pays d’Afrique et 28 pays d’Europe, ainsi que de la Commission de l’UA, de la Commission de l’UE, d’organisations  internationales et régionales.

Il a été placé sous le thème “Investir dans la jeunesse pour un développement durable”  La délégation algérienne a été conduite par le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, qui a représenté le président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Aps

 

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voire aussi

Close
Close
Close