News

Situation sécuritaire en Tunisie : Un tunisien tué par erreur et 16 terroristes arrêtés

Situation sécuritaire en Tunisie

Un tunisien tué par erreur et 16 terroristes arrêtés

Tunis par : Nacer Aït Mammar

Un tunisien de 60 ans a été tué, hier, par erreur lors d’une opération antiterroriste menée par les forces de sécurité dans la région de Jendouba (nord-ouest de la Tunisie), a indiqué à l’AFP le ministère de l’Intérieur.

« Cet homme se trouvait près du théâtre de l’opération » dans la localité de Oued Meliz », a précisé, hier, le chargé de communication du ministère Yasser Messbah.

Cette opération a abouti à « l’arrestation de 16 éléments terroristes dont un a été blessé par balles au niveau de l’épaule lors d’un échange de tirs avec les forces de sécurité », a-t-il ajouté.

Certains éléments ont avoué qu’ils comptaient installer un camp d’entraînement dans la zone montagneuse de Jendouba, selon la même source. Des pistolets et une quantité de munitions ont été saisis lors de cette opération, selon M. Messbah.

Le ministère de la Défense a annoncé de son côté avoir tué un jihadiste présumé lors d’une opération de ratissage lundi à mont Mghila (centre), voisin du mont Chaambi qui est considéré comme la principale base arrière du maquis jihadiste à la frontière algérienne. L’armée y pourchasse depuis 2012 des jihadistes armés.

Suite à l’obtention d’informations sur la présence d’individus au comportement suspect qui se déplaçaient de la région de Oued Mliz du gouvernorat de Jendouba, vers la région de Ouarghech, les forces de l’ordre se sont déplacés et ont appréhendé 7 personnes tandis que le reste du groupe a pris la fuite, indique-t-il.

L’unité nationale d’investigation de la garde nationale de l’Aouina a interrogé les suspects qui ont « reconnu avoir été sur le point de mettre en place un camp d’entrainement dans les montagnes de Jendouba avec l’aide d’autres éléments extrémistes originaires de la région. Et pour ce faire, ils ont obtenu des armes de guerre et des munitions », indique le communiqué.

En guettant le reste du groupe, les forces de l’ordre ont arrêté 7 autres éléments extrémistes, et en ont chassé un autre dans la délégation de Ghar Dimaou près des frontières algériennes, qui a ouvert le feu sur eux, et que les forces de l’ordre ont blessé à l’épaule, avant de l’arrêter. Il était en possession de deux pistolets et d’une grande quantité de munitions.

La Tunisie fait face depuis 2011 à un essor de la mouvance jihadiste dont les attaques ont coûté la vie à des dizaines de policiers et de militaires. L’an dernier, le pays a été frappé par trois attentats majeurs revendiqués par le groupe Etat islamique, qui ont fait 72 morts dont 59 touristes et 13 agents des forces de l’ordre.

 

Trois ressortissants marocains ont été blessés par balle samedi dernier à 15 kilomètres de Borj El-Khadra dans le sud tunisien, lors d’une course-poursuite avec l’armée tunisienne au niveau de la frontière avec l’Algérie, rapporte l’agence officielle tunisienne.

Selon la même source, ces 3 Marocains faisaient partie des 12 passagers d’un 4X4 en provenance d’Algérie. « Les forces militaires qui avaient tiré, en premier lieu, des coups de sommation, étaient contraints de tirer sur le véhicule dont le conducteur a refusé d’obtempérer aux ordres de s’arrêter », a précisé  à la TAP, le ministre tunisien de la Défense, Belahassen Oueslati.

Selon la radio tunisienne Mosaïque FM reprenant un communiqué du ministère de la Défense, les 3 Marocains ont été blessés aux jambes par les tirs des militaires tunisiens. La radio précise que, transportés à l’hôpital, leur état s’était stabilisé dès dimanche.

Toujours selon Mosaïque FM, la voiture transportait 12 personnes dont 8 Marocains, 2 Algériens dont le chauffeur décédé des suites de ses blessures. Deux autres passagers du véhicule, sans papiers, ont plus tard révélés être de nationalité algérienne. Lors de leur interrogatoire, le groupe a révélé son intention de se rendre en Libye et de là, tenter de rejoindre l’Europe de manière irrégulière. Ils ont été remis aux autorités sécuritaires pour complément d’enquête.

N.A.M

 

 

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :