NewsTourisme

Sidi F’redj : Site historique, touristique et féerique !!

Sidi F’redj

Site historique, touristique et féerique !!

Par : Fayçal Charif

Sidi F’redj est un endroit incontournable pour l’Algérie. On ne peut visiter Alger sans aller faire une virée de découverte et se laisser aller devant la beauté naturelle du site et aussi s’émerveiller de l’histoire que racontent les lieux. Sidi F’redj est comme une sirène qui invite dans sa beauté et sa splendeur les algériens en premier lieu et les étrangers de passage à l’embrasser avec ferveur !

Cet endroit au riche potentiel historique est aujourd’hui, et depuis les années 70, une station balnéaire très prisée. Située à une vingtaine de kilomètres à l’ouest d’Alger, son espace a donné tant de joie aux algériens, qui à nos jours, le côtoient pour ses belles plages et les services de loisirs et de détente proposés. Les algérois ont la chance d’être les plus près et du coup, c’est surtout eux qui profitent de l’environnement durant toutes les saisons de l’année.

En effet, Sidi F’redj n’est pas seulement une destination estivale, elle est aussi accueillante toute l’année. On peut aller se balader, se reposer, prendre des rafraichissements ou encore découvrir la gastronomie algérienne et s’oublier dans la faune et la flore. A nos jours, des écoles organisent des sorties sur ces lieux et il existe de très nombreux centres de colonies de vacances où des milliers d’enfants profitent des bienfaits de la nature et de la mer pendant la saison estivale et ce depuis des lustres.

Sidi-Fredj (ex-Sidi-Ferruch) est une presqu’île qui colle à la commune de Staoueli. C’est à cet endroit que le débarquement de l’expédition coloniale française commandée par le général de Bourmont, le 14 juin 1830 a eu lieu. C’est également sur sa plage et sur ses terres qu’a eu lieu le débarquement des Américains dans la nuit du 8 novembre 1942, une partie de l’histoire de la seconde guerre mondiale un peu oubliée ou occultée.


Une dizaine d’années après l’indépendance de l’Algérie, le site de Sidi F’redj voit le jour pour devenir une attraction nationale et même internationale. Tout en racontant l’histoire, le site s’ouvre aux algériens avides de liberté et de loisirs et aux étrangers en quête de découverte de la beauté de l’Algérie et de son histoire.

Pour la belle histoire, le mémorable et immortel film de Hadj Rahim, « Les vacances de l’inspecteur Tahar » a été réalisé en partie sur ce beau site flambant neuf à l’époque. A noter aussi que beaucoup de manifestations culturelles et artistiques et même sportives ont été montées sur le site.

Avec le temps, dans les années 70, 80, avec ses plages, son port de plaisance, son club nautique, ses restaurants, ses hôtels, ses cafés, son cabaret, son bar, la station balnéaire de Sidi-Fredj est devenue incontournable. Le bel ensemble architectural, conçu dans les années 1970 par l’architecte français Fernand Pouillon, est inspiré du style traditionnel et des constructions mauresques : voûtes, encorbellements soutenus par des arcs-boutants, patios, moucharabieh. L’ancien fort, lui a été  aménagé en amphithéâtre accueillant l’été de nombreux spectacles.

Dans les années 90, le site perd un peu de sa superbe. Les années noires du terrorisme ont eu raison de toute la détermination et l’envie de bien faire. 10 ans après, Sidi F’redj reprend des couleurs, mais les conséquences de la folie meurtrière sont toujours là. Une partie était annexée pour en faire une résidence d’état. Le bel hôtel El Manar était réquisitionné pour les journalistes, écrivains et autres intellectuels menacés de mort par les terroristes. A ce jour, le site n’arrive pas à se libérer de ce drame et de ce fardeau. Petit à petit le site avait pourtant repris ses activités et s’était ouvert à nouveau aux algériens et aux touristes comme pour panser les plaies. Mais 17 ans après le retour difficile et progressif de la paix en Algérie, le site n’arrive pas à reprendre son lustre d’antan.

Même avec cette terrible destinée, Sidi F’redj, restera un symbole, une revanche contre l’histoire et demeurera l’un des plus beaux sites naturels et touristiques de l’Algérie. Une volonté politique et une prise de conscience générale pourront le remettre à sa vraie place. Gardons espoir !!

F.CH

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :