ASIEChineNewsSciences

Shenzhen, une smart-ville chinoise plongée dans l’univers numérique

Shenzhen, une smart-ville chinoise plongée dans l’univers numérique

SHENZHEN (Chine) – Villes intelligentes, Internet des objets, nouvelles mobilités et services industriels connectés sont autant de concepts qui sont devenus une réalité en Chine notamment dans des mégapoles comme Shenzhen, où une importante industrie s’est développée afin de répondre à l’évolution des citoyens, des institutions et des entreprises, tant aux plans économique, social qu’environnemental.

Considérée comme l’”usine du monde” en matière des technologies des télécommunications et de l’industrie du numérique, Shenzhen enregistre ces dernières années l’installation d’un grand nombre d’entreprises spécialisées dans les technologies de l’information et la communication, tels les constructeurs Huawei Technologies et ZTE ainsi que le fournisseur de service internet Tencent, ou encore le groupe taïwanais Foxconn, plus grand fabricant mondial de composants électroniques.

Shenzhen, une ville de 15 millions d’habitants qui n’était qu’un village de pêcheurs il y a moins de 30 ans, est devenue une mégapole, où se côtoient gratte-ciels, autoroutes aériennes et immenses usines interconnectés.

Considérée comme un exemple phare d’une ville intelligente ou smart-city, Shenzhen dispose ainsi d’un réseau fixe en fibre optique et d’un autre mobile reliant entre eux l’ensemble des foyers, institutions et entreprises  publiques et privées.

Ce réseau permet la gestion numérique de l’environnement, par exemple, l’évaluation et la gestion de la qualité de l’air, la gestion de la distribution d’eau et d’électricité ainsi que du transport en commun.

La gestion intelligente des secteurs de la santé ou smart-santé, des collectivités locales, de l’éducation et de la sécurité routière entre autres s’effectue à Shenzhen à partir de plateformes étatiques ou privée reliées à d’immenses data-center dotées de capacités de stockages presque infinies.

La ville digitalisée de Shenzhen, où la grande majorité des habitants possède un Smartphone, est dotée de milliers de points Wi-Fi installés au niveau des artères de cette mégapole, ce qui permet aux citoyens d’accéder  partout à l’internet.

Des applications chinoises comme le smart-parking (gestion intelligente des parkings), le covoiturage numérique, la gestion informatisée des transports publics, de l’énergie renouvelable, du traitement des déchets ainsi que des applications permettant l’accès à l’administration en ligne sont proposées aux citoyens.

De plus, il n’est plus besoin d’avoir une carte de crédit physique ou de l’argent liquide dans ses poches, des applications grand public ont été également créées pour gérer le quotidien des Chinois, tels que WeChat, qui  permet depuis un Smartphone de faire des achats en ligne, réserver un billet d’avion, commander une pizza, payer une course de taxi, un ticket de métro, de stade ou de musée sans se déplacer et de transférer de l’argent  d’un compte à un autre et tout cela grâce à une carte de crédit virtuelle.

Elle permet aussi de tchater et d’envoyer des mini messages vocaux que l’on utilise comme un talkie-walkie.

En l’espace de quelques années, WeChat a été adoptée par des centaines de millions de personnes en Chine, a expliqué à l’APS un responsable d’une des entreprises ayant contribué au développement de ces solutions, au  déploiement d’équipements et à la mise en place du vaste réseau en fibre optique de la ville de Shenzhen.

Il s’agit de M. Tian Jia, directeur des relations publiques de Huawei Technologies, qui a organisé en collaboration avec Algérie Télécom, une visite d’information pour une douzaine de journalistes de la presse  algérienne dans les installations de Huawei situées au niveau de la zone économique spéciale de Shenzhen et à Pékin.

Huawei Campus, qui regroupe les centres de développement et de production des solutions industrielles, l’Université Huawei pour la formation et les études, les data centres et surtout le Huawei Exécutive Briefing Center, où sont données les principales présentations pour les partenaires et les médias étrangers ont ainsi été visités de même que l’usine de fabrication des Smartphones et tablettes qui produit mensuellement plus de 1,3 million d’unité tous modèles confondus.

Une visite a été également effectuée au centre étatique d’information (où une plateforme web interconnecte l’ensemble des institutions publiques) ainsi qu’à l’université Tsinghua de Pékin (d’une superficie de 3,3 km2 et  d’une capacité d’accueil de 100.000 personnes), dotée de 620 caméras de surveillance d’une qualité d’image de 1080 pixels (Full HD).

L’entreprise Huawei, qui fournit des solutions numériques en terminaux, réseaux et cloud, aux opérateurs, entreprises et consommateurs dans 170 pays dont l’Algérie où elle est présente depuis 2005, développe des  solutions numériques notamment aux services de sécurité, aux secteurs de l’éducation et de l’enseignement supérieur ainsi qu’au domaine audiovisuel.

La délégation de journalistes algériens a, dans ce cadre, visité le siège d’une chaine de télévision ultramoderne (Phoenix TV).

Tian Jia a expliqué que l’entreprise Huawei conçoit des équipements de télécommunications et accompagne les opérateurs dans la migration de leurs infrastructures réseaux vers des technologies plus récentes 4G (LTE) et  bientôt la 5G. C’est dans ce sens qu’Algérie Télécom a exprimé son intérêt à renforcer davantage son partenariat avec l’opérateur chinois afin de garantir un meilleur service pour ses clients en Algérie, selon le responsable de la communication d’Algérie Télécom, Abderaouf Hamouche.

Aps

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
Close