AlgérieNewspolitique

Sénat : Ouyahia promet les trois T

Sénat

Ouyahia promet les trois T

Par : Abdelkader DJEBBAR

Il aura fallu beaucoup plus d’une heure au Premier Ministre Ouyahia pour répondre à de nombreuses questions des Sénateurs autour d’un thème bien important pour la Nation entière : le Plan d’action gouvernemental pour améliorer la situation économique du pays qui fait face à une crise sérieuse.

Tout a commencé ainsi : «  La main du gouvernement est toujours tendue à l’opposition, les portes du Premier Ministère et des ministres sont ouvertes à l’opposition. »

Mais, bien sûr, c’est surtout le social qui a dominé dans le débat, comme par exemple le Toit, le Travail et la Terre. Par anticipation, le Premier Ministre n’a pas mâché ses mots. Il est allé droit au but avec beaucoup d’espoirs et autant de souhaits : «Nous allons tenir notre engagement de réaliser un million de logements entre 2017 et 2019, lever le gel sur les projets, booster le développement local. Le peuple va le constater sur le terrain. Nous sommes les enfants du peuple. Nous ne sommes pas des coopérants techniques… J’insiste quant à la légitimité de l’espoir et de l’espérance en Algérie ».

Pour tenter de convaincre davantage les plus pessimistes, Ouyahia, sur un ton qui se veut proche de la vérité de demain dit tout simplement : « Nous allons lever le gel sur tous les projets de l’Éducation nationale, de la santé à l’exception des grands CHU, mais les polycliniques, les hôpitaux spécialisés, les équipements médicaux seront relancés ». Voilà pour calmer et apaiser certaines douleurs.

Sur un plan relatif à la blessure beaucoup plus profonde, le Premier ministre fait la genèse de la décennie noire : «  Des milliers d’enfants, de personnes âgées, de femmes ont été victimes de massacres. En septembre 1997, le peuple algérien était triste devant les massacres de Bentalha et de Rais. En 1997, il y avait des appels à l’intervention étrangère pour protéger le peuple Algérien… Le Président Bouteflika a réussi à réunifier le peuple, à ramener la paix, a-t-il réaffirmé, grâce à la réconciliation nationale ».

Les trois T ont été beaucoup longs à développer. Car il faut convaincre que les Algériens auront où habiter pour ceux qui ne le sont pas présentement. C’est le Premier T, pour toit.

Le second, ce n’est ni plus moins que le Travail pour diminuer le chômage. Augmenter la productivité. Satisfaire les besoins nationaux si on veut « manger Algérien ».

Ce deuxième T ne peut se réaliser sur un coup de baguette magique. Il faut de la Terre pour produire de quoi remplir les marchés, les épiceries, les grandes surfaces et supérettes. L’heure devrait être au plus urgent sans oublier le moyen terme fixé à 2019 par le Premier Ministre.

A.D

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voire aussi

Close
Close
Close