Semaine Djouhra…Touches féminines : Doukkali, Ziad Gharssa et Nadia Ben Youssef en haut de l’affiche

Semaine Djouhra…Touches féminines
Doukkali, Ziad Gharssa et Nadia Ben Youssef en haut de l’affiche

Par Fayçal Charif

L’association Culturelle El Hachemi Guerouabi organise à partir d’aujourd’hui et sur une semaine, du 8 au 15 mars, au Plais de la culture Moufdi Zakaria, une semaine culturelle qu’elle a nommée « Semaine Djouhra…Touches féminines », en référence à une des plus belles chansonnettes du grand Maître du Châabi le défunt El Hadj El Hachemi Guerouabi : « DJOUHRA ».
Cette semaine culturelle organisée avec l’apport du ministère de la culture, sous l’égide du Ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi et avec l’apport de l’Office National des Droits d’Auteur et Droits Voisins (ONDA), verra la participation de femmes créatrices et artistes de tout bords. Au programme, des expositions, des projections de films, des soirées poétiques et artistiques.
Pour la clôture de cette semaine, l’association a programmé un grand récital musical à l’Opéra d’Alger. Il aura lieu le jeudi 15 mars à partir de 19h avec la participation très attendue des élèves de l’Ecole El Hachemi Guerouabi. A cette soirée, l’immense chanteur marocain Abdelwahab Doukkali  et le grand chanteur du Malouf tunisien Ziad Gharssa monteront sur scène pour le plaisir des connaisseurs. Ils seront relayé par la grande chanteuse Algérienne Nadia Ben Youssef, qui sera sur scène pour le plaisir de la revoir et écouter sa belle voix à nouveau.
Une autre belle action de l’association Culturelle El Hachemi Guerouabi qui ne cesse de marquer la scène culturelle en Algérie et être présente à l’étranger. Toujours aussi originales, les actions sont de haute facture. Des rendez-vous artistiques à ne surtout pas rater.

Une pensée sur “Semaine Djouhra…Touches féminines : Doukkali, Ziad Gharssa et Nadia Ben Youssef en haut de l’affiche

  • 9 mars 2018 à 16 h 39 min
    Permalink

    UNE FEMME MILITANTE SOCIALEMENT S’EST VU REFUSER SON RELOGEMENT
    HIER DURANT LA JOURNÉE MONDIALE DE LA FEMME DU 8 MARS 2018. BEAUCOUP DE FEMMES QUI ONT OEUVRE INLASSABLEMENT POUR ALLÉGER L’OPPRESSION DU QUOTIDIEN DES ALGÉRIENS PAR LEUR CONTRIBUTION CAPITALE DANS LES MOUVEMENTS ASSOCIATIFS ALGÉRIENS DEMEURENT OUBLIÉES PAR LES MÉDIAS ALGÉRIENS TELLES QUE MADAME SAHRAOUI LEILA DE FIGUIER 2 A BOUMERDES QUI A FONDE D’ABORD UNE ASSOCIATION LOCALE BAPTISÉE L’ASSOCIATION DES FEMMES SINISTRÉES DE BOUMERDES DURANT LA PÉRIODE POST SISMIQUE DU SÉISME 2003 , ENSUITE ELLE A FONDE UNE AUTRE ASSOCIATION QU’ELLE A BAPTISÉE L’ASSOCIATION DES FEMMES ALGÉRIENNES DE DEMAIN ET ENFIN L’ACTUELLE ASSOCIATION LOCALE DU PLANNING FAMILIAL DE BOUMERDES .
    ELLE A OEUVRE DONC INLASSABLEMENT DE MANIÈRE FABULEUSE AU BIEN ETRE ET AU DÉVELOPPEMENT LOCAL DE CETTE POPULATION DE FIGUIER A BOUMERDES AVEC TOUTE CES ASSOCIATIONS CONFONDUES QU’ELLE A FONDÉES. AUJOURD’HUI A L’OCCASION DE LA JOURNÉE DU 8 MARS 2018 ET EN DÉPIT DE SON BILAN D’ACTIVITÉ ASSOCIATIVE POSITIVE , MADAME SAHRAOUI LEILA S’EST VU REFUSER ARBITRAIREMENT ET CYNIQUEMENT L’ACCES A SON RELOGEMENT DANS LE CADRE DU RELOGEMENT DES SINISTRES SISMIQUES DU SITE DES CHALETS DE FIGUIER 2 A BOUMERDES DONT LE QUOTA DE LOGEMENTS DISPONIBLES A ÉTÉ ATTRIBUE AUX OCCUPANTS DE CE SITE DES CHALETS DE FIGUIER 2 DONT UNE BONNE PARTIE DE CET EFFECTIF N’EST PAS VICTIME DU SÉISME DE 2003.LE COMBLE DE CETTE INJUSTICE EST LE FAIT QUE CETTE DAME ET SES ENFANTS SONT DEMEURENT SANS ELECTRICITÉ DANS LEUR CHALET A FIGUIER 2 SUITE A LA COUPURE D’ELECTRICITE OPÉRÉE PAR LES POUVOIRS PUBLICS EN RAISON DU DEMANTELLEMENT DE LA PLUS GRANDE PARTIE DES CHALETS DE CE SITE SUITE AU RELOGEMENT DE LEURS OCCUPANTS .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *