InternationalNews

Russie : « ne fera pas la guerre » à la Turquie malgré une « provocation planifiée »

Russie

« ne fera pas la guerre » à la Turquie malgré une

« provocation planifiée »

La Russie « ne fera pas la guerre » à la Turquie malgré le crash d’un avion de guerre russe, abattu près de la frontière syrienne par l’armée turque,

que Moscou considère comme une « provocation planifiée », a déclaré mercredi le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov. « Nous avons de sérieux doutes sur le fait qu’il s’agisse d’un acte spontané, cela ressemble beaucoup à une provocation planifiée », a-t-il estimé lors d’une conférence de presse. Cependant, « nous ne ferons pas la guerre à la Turquie, nos relations avec le peuple turc n’ont pas changé », a affirmé M. Lavrov, peu après que le président turc Recep Tayyip Erdogan eut déclaré que son pays n’a « absolument aucune intention de provoquer

une escalade après cette affaire ». Le ministre russe des Affaires étrangères a également annoncé avoir discuté « environ une heure » avec son homologue turc, Mevlut Cavusoglu. « Cette attaque est totalement inacceptable », a déclaré M. Lavrov, ajoutant que Moscou allait « sérieusement réévaluer » les relations entre les deux pays. L’un des deux pilotes, qui ont pu s’éjecter avant le crash, a été tué par des rebelles syriens avant de toucher le sol, selon Moscou. Le second a pu être ramené à sa base au terme d’une opération menée par les forces syriennes et des troupes russes.

Montrer plus
Error, no Ad ID set! Check your syntax!

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

InternationalNews

Russie : « ne fera pas la guerre » à la Turquie malgré une « provocation planifiée »

Russie

« ne fera pas la guerre » à la Turquie malgré une

« provocation planifiée »

La Russie « ne fera pas la guerre » à la Turquie malgré le crash d’un avion de guerre russe, abattu près de la frontière syrienne par l’armée turque,

que Moscou considère comme une « provocation planifiée », a déclaré mercredi le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov. « Nous avons de sérieux doutes sur le fait qu’il s’agisse d’un acte spontané, cela ressemble beaucoup à une provocation planifiée », a-t-il estimé lors d’une conférence de presse. Cependant, « nous ne ferons pas la guerre à la Turquie, nos relations avec le peuple turc n’ont pas changé », a affirmé M. Lavrov, peu après que le président turc Recep Tayyip Erdogan eut déclaré que son pays n’a « absolument aucune intention de provoquer

une escalade après cette affaire ». Le ministre russe des Affaires étrangères a également annoncé avoir discuté « environ une heure » avec son homologue turc, Mevlut Cavusoglu. « Cette attaque est totalement inacceptable », a déclaré M. Lavrov, ajoutant que Moscou allait « sérieusement réévaluer » les relations entre les deux pays. L’un des deux pilotes, qui ont pu s’éjecter avant le crash, a été tué par des rebelles syriens avant de toucher le sol, selon Moscou. Le second a pu être ramené à sa base au terme d’une opération menée par les forces syriennes et des troupes russes.

Montrer plus
Error, no Ad ID set! Check your syntax!

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :