AlgérieNewspolitique

RND et FLN contre Bouhadja le FLN

Ouyahia, le Secrétaire Général du RND et Ould Abbès, le Secrétaire Général du FLN se font un malin plaisir à se jeter la balle pour se moquer de la gueule du Président de l’APN dont ils veulent la démission parce que «  la majorité de l’Assemblée demande la démission de Bouhadja » pour des raisons que « nul n’a prouvées jusqu’à présent ».

RND et FLN contre Bouhadja le FLN

Par : Mohammed CHOUAKI

Ouyahia, le Secrétaire Général du RND et Ould Abbès, le Secrétaire Général du FLN se font un malin plaisir à se jeter la balle pour se moquer de la gueule du Président de l’APN dont ils veulent la démission parce que «  la majorité de l’Assemblée demande la démission de Bouhadja » pour des raisons que « nul n’a prouvées jusqu’à présent ».

Le Front de Libération Nationale (FLN) “conseille fraternellement”  le Président de l’Assemblée Populaire Nationale (APN), Saïd Bouhadja de démissionner de son poste, a affirmé samedi à Bechar le Secrétaire Général du Parti, Djamel Ould Abbes.

“Nous conseillons au Président de l’APN de démissionner de son poste pour dénouer la crise qui secoue cette institution, sachant que 351 députés membre de cette assemblée (sur 462) ont signé une pétition de retrait de confiance” au Président de l’APN, a-t-il lancé lors d’une conférence de presse qu’il a présidée à l’issue d’une rencontre avec les militants et sympathisants de son Parti à Bechar.

La crise qui secoue actuellement cette institution est interne a l’APN “et la Présidence de la République ne doit être nullement impliquée dans cette crise”, a souligné le Secrétaire Général du FLN, affirmant que sa formation politique voue un “grand respect” à l’APN et à ses membres, “même ceux de l’opposition”.

“D’où notre conseil au Président de l’APN de démissionner de son poste”, a ajouté M. Ould Abbes, qui a annoncé la tenue   dimanche d’une réunion du Bureau Politique de son parti pour passer encore une fois en revue cette crise.

Auparavant, le Docteur  Ould Abbes avait présidé une rencontre avec les cadres et militants de son Parti, durant laquelle il a réitéré le souhait de sa formation politique de voir le Président de la République, Monsieur Abdelaziz Bouteflika, continuer sa mission à la tête de l’Etat. Il affirme à ce sujet que ce choix est “justifié par ses différentes et grandes réalisations durant ces vingt dernières années”.

Le Secrétaire Général du Rassemblement national démocratique (RND), Ahmed Ouyahia, a écarté, samedi à Alger, la dissolution de l’Assemblée Populaire Nationale (APN), en raison de l’appel à la démission du Président de la chambre basse par des députés de la majorité, car “aucune crise politique n’existe dans le pays”.

M. Ouyahia a précisé dans une conférence de presse, en marge du séminaire national de la femme, que l’Assemblée Populaire Nationale ne sera pas dissoute, car, a-t-il dit, « aucune crise politique n’existe dans le pays, mais un problème au sein de l’Assemblée »affirmant que « la Présidence de la République n’a rien à voir dans ce qui se passe au sein de l’hémicycle du Parlement ».

Cent députés du RND ont signé la motion de retrait de confiance au Président de l’Assemblée. Si le retrait de confiance au Président de l’Assemblée et la demande de sa démission n’étaient pas prévues dans la loi, « mais si ses collègues députés qui l’ont élu à la tête de l’instance, se trouvent en désaccord avec lui, ceci est un fait », rappelant que «  cent députés du RND avaient signé la motion de retrait de confiance au Président de l’Assemblée ».

M. Ouyahia a, en outre, fait part de son vœu de voir cette affaire prendre fin « dans le calme ».

 

CH.M

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voire aussi

Close
Close
Close