Réserves d’Algérie Un début de clarté

Réserves d’Algérie

Un début de clarté

Par : Abdelkader DJEBBAR

Qui dit fin d’année, dit heure des abilans et perspectives pour déblayer le terrain des mois à venir. Et l’Algérie n’échappe pas à la règle. Pas plus tard que la semaine dernière, le Premier Ministre a abordé la question en inaugurant la foire de la production nationale.

D’emblée, le Premier Ministre dira que « les réserves de change de l’Algérie se sont établies à 98 milliards de dollars à fin novembre 2017 », ajoutant lorsqu’on avait 174 milliards de dollars (de réserves de change, selon l’APS), l’Algérie importait 500.000 véhicules/an pour 6 milliards de dollars mais, aujourd’hui, nous n’avons que 98 milliards de dollars à novembre. Nous n’avons pas arrêté d’importer ce nombre de véhicules pour importer 600.000 kits”, a-t-il dit à un concessionnaire intéressé par l’activité d’assemblage de voitures en Algérie.

Pour rappel, le Ministre des Finances Abderrahmane Raouya avait récemment indiqué que le matelas de devises de l’Algérie s’établit à, environ, 100 milliards de dollars en novembre.

En octobre dernier, M. Raouya avait pronostiqué que les réserves de change pourraient reculer à 97 mds usd à fin décembre 2017.

Selon ses prévisions, le matelas de devises devrait s’établir à 85,2 mds usd à fin 2018 (l’équivalent de 18,8 mois d’importations), et à 79,7 mds usd en 2019 (18,4 mois d’importations) avant d’atteindre 76,2 mds usd en 2020 (17,8 mois d’importations).

Abordant le commerce extérieur, le ministre a indiqué que les importations devraient poursuivre une tendance baissière pour atteindre 43,6 mds usd en 2018, puis 41,4 mds usd en 2019 et 40,9 mds usd en 2020.

Quant aux exportations des hydrocarbures, elles devraient, successivement, augmenter à 34,4 mds usd en 2018, à 38,3 mds usd en 2019 puis à 39,5 mds usd en 2020, a pronostiqué M. Raouya.

Pour rappel, le ministre avait indiqué récemment que les réserves de change de l’Algérie étaient à 105,8 milliards de dollars à fin juillet 2017 et pourraient reculer à 97 milliards de dollars à fin décembre 2017.

Les importations se sont établies à 46,72 mds usd en 2016 et devraient clôturer l’année 2017 entre 40 et 41 milliards de dollars, avait prévu récemment le Ministre du Commerce, Mohamed Benmeradi.

Intervenant devant la Commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN) pour présenter le projet de loi des finances 2018, M. Raouya a avancé que le matelas de devises devrait s’établir à 85,2 milliards de dollars (mds usd) à fin 2018, soit l’équivalent de 18,8 moisd’importations, et à 79,7 mds usd en 2019 (18,4 mois d’importations)  avant d’atteindre les 76,2 mds usd en 2020 (17,8 mois d’importations).

A.D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *