AlgérieEconomieFranceNews

Renault Algérie exclut la fermeture de son usine de Oued Tlelat

ALGER- Renault Algérie exclut la fermeture de son usine de montage de véhicules touristiques de Oued Tlelat (Oran), en dépit du risque d'épuisement de ses stocks de kits CKD/SKD, à compter du mois de novembre prochain, a-t-on appris mercredi auprès de cette société.

Renault Algérie exclut la fermeture de son usine de Oued Tlelat

ALGER- Renault Algérie exclut la fermeture de son usine de montage de véhicules touristiques de Oued Tlelat (Oran), en dépit du risque d’épuisement de ses stocks de kits CKD/SKD, à compter du mois de novembre prochain, a-t-on appris mercredi auprès de cette société.

« Nous sommes sur le point d’épuiser nos stocks des kits CKD/SKD et la chaîne de production risque d’être suspendue éventuellement à partir du mois de novembre prochain, en raison de l’indisponibilité des kits destinés au montage des véhicules touristiques après épuisement des quotas qui nous ont été autorisés », a indiqué à l’APS une source responsable auprès de Renault Algérie.

Toutefois, la même source a exclu la fermeture de l’usine de Oued Tlelat (Oran), comme le laissaient entendre des rumeurs sur le sujet, rassurant que « la production devrait reprendre avec l’arrivée des nouveaux quotas, probablement au début de l’année 2020 ».

A cet effet, en cas de « suspension provisoire » de ses activités de montage, Renault Algérie « exclut tout licenciement de son personnel », en misant sur « un redéploiement ».

Mieux encore, les responsables de Renault Algérie « tentent actuellement de faire fonctionner l’usine à des rythmes moins intenses pour essayer d’éviter l’arrêt total de sa chaine de production ».

« Nous tentons d’éviter la suspension de l’activité. Plusieurs éventualités sont possibles, et ce, en tenant compte du redéploiement des effectifs pour une période de maintenance des installations de l’usine, ainsi que le recours à des congés forcés en mois de décembre. Cependant nous excluons carrément l’éventualité de licencier notre personnel », a rassuré la même source.

S’agissant de sa clientèle, Renault Algérie affirme que « tous les gens qui disposent d’une commande validée recevront leurs véhicules dans les délais prévus », expliquant que « la société s’est procuré les commandes en fonction de la disponibilité des stocks ».

Pour rappel, la facture globale d’importation des collections CKD/SKD destinées au montage de véhicules (de tourisme et utilitaires) et l’importation des véhicules de Transport de Personnes et de Marchandises (produits finis) s’est chiffrée à plus de 3,73 milliards de dollars en 2018, contre 2,2 milliards de dollars en 2017, en hausse annuelle de 1,53 milliard de dollars (+70%).

Le montage local des véhicules a réalisé une production de 4.500 véhicules industriels de 180.000 véhicules de tourisme en 2018, contre 110.000 véhicules de tourisme en 2017.

En mai 2019, des décisions importantes avaient été prises par le gouvernement pour faire baisser la facture d’importation des kits CKD/SKD destinés au montage des voitures touristiques, ainsi qu’à la fabrication des produits électroménagers, électroniques et de la téléphonie mobile.

Une correspondance adressée par la direction générale des Douanes à ses services, dont l’APS avait obtenu une copie, précise les quotas d’importation des kits « SKD » alloués pour l’année 2019, aux quatre principaux constructeurs automobiles, dont les projets et les programmes de production (modèles) ont été validés par le Conseil national de l’Investissement (CNI).

A cet effet, le document indique que le montant alloué à la SPA Renault-Algérie Production (RAP), pour cette année, est de 660 millions de dollars, dont 50% sont destinés aux véhicules d’une cylindrée inférieure à 2.000 cm3.

Concernant les modèles validés de ce concessionnaire franco-algérien, la correspondance cite la Renault symbole, la Clio 4 et la Dacia Sandero stepway.

Le montant alloué à la SARL Tahkout manufacturing company, a été plafonné, quant à lui, à 360 millions de dollars, dont 50% sont réservés aux véhicules d’une cylindrée inférieure à 2.000 cm3.

Les modèles validés par le CNI de ce concessionnaire sont : Hyundai Tucson, Santarém, Accent RB, Sonata, I10, I 20, et Créta.

S’agissant du montant alloué à la SPA Sovac production, il a été plafonné à 600 millions de dollars, dont 50% sont réservés aux véhicules d’une cylindrée inférieure à 2.000 cm3. Les modèles validés de ce constructeur Algéro-Allemand, sont le Caddy, la Golf, la Skoda octavia et la Seat Ibiza.

Enfin, le montant alloué a la SARL Gloviz (KIA) est 380 millions de dollars, dont 50% consacrés aux véhicules d’une cylindrée inférieure à 2.000 cm3. Trois modèles sont validés au compte de ce constructeur Alégro-Sud-Coréen : la KIA Rio, Cérato et la Picanto.

Aps

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :