FranceNews

Refugee Food Festival : L’ouverture à l’autre

Refugee Food Festival : L’ouverture à l’autre 

Paris par : Fayçal Charif

A l’occasion de la journée mondiale des réfugiés célébrée le 20 juin prochain, des restaurants parisiens ouvrent leurs cuisines à des chefs cuisiniers réfugiés, pour faire découvrir le meilleur de leur art culinaire.

La première édition de « Refugee Food Festival » est lancée depuis ce vendredi 17 juin, et se poursuivra jusqu’au 21 juin. Pensée et fondée par « Food Sweet Food », cette action sensibilisatrice à sens humanitaire se veut valorisante des traditions culinaires du monde. Le but étant le rapprochement des populations et des cultures des peuples, l’action unique en son genre, a vu l’adhésion de « L’agence des Nations Unies pour les réfugiés », « les Cuistots Migrateurs » et « MakeSense » un partenaire qui cherche des solutions aux problèmes de la société en résolvant des défis concrets.
Pour participer à ce festival, il n’y a pas plus simple que de réserver une table en appelant directement le restaurant participant. Sur place c’est comme au restaurant mais avec une carte éphémère et un chef réfugié en cuisine.
Au programme de cette première édition à découvrir et à vivre pleinement, des mots clés sont mis en avant par les organisateurs, à savoir « Bien manger…autrement » et faire découvrir des cuisines du monde méconnues, qui font pourtant partie des meilleures au monde, telle la cuisine syrienne iranienne, ivoirienne ou encore sri-lankaise. Mais c’est aussi « Partager un moment rare » en créant un moment de rencontre culturelle au travers de la passion la plus partagée au monde : la cuisine. Le but c’est « Changer notre regard » et montrer que derrière ce que certains appellent « la crise des migrants », il y a des femmes, des hommes qui arrivent en France avec des talents qui ne demandent qu’à être révélés. Enfin, l’action est une manière de « Mobiliser les parisiens gourmands » et montrer qu’au delà du défi humain, économique et social que pose l’arrivée de migrants, ce brassage culturel est une opportunité pour la scène culinaire parisienne.
Refugee Food Festival donne une belle leçon de solidarité, de partage et de découverte. Pour les initiateurs du projet « La cuisine est une porte d’entrée sur le monde ». Ils sont convaincus que le monde culinaire « est le dernier rempart contre la barbarie, la solitude, les ennuis. La cuisine c’est la vie, c’est l’amour, la famille et les amis. ». Ils assurent et rassurent : « La cuisine est un trait d’union universel entre des individus appartenant à différentes cultures. Elle permet de pénétrer le monde de l’autre en partageant ce qui est à la fois le plus singulier et le plus universel ».
L’approche est encore plus humaine et plus philosophique « La découverte d’autres cultures culinaires permet d’appréhender la diversité autrement, et de comprendre à quel point c’est une richesse et une opportunité qu’il faut saisir ».
La diversité est une richesse, et face à une « crise humanitaire » à grande échelle, la seule réponse possible est l’ouverture à l’autre par le respect de sa dignité, de son humanité et de sa culture.

 

C.F

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :