AlgérieCultureNewsالڨوّال...

Redjemi : Ce que signifie la vie

« Je me présente, je m’appelle REDJEMI Lynda, je suis d’Alger Centre, c’est en 1980 que j’ai commencé à écrire.

Redjemi : Ce que signifie la vie

Par : CHOUAKI Mohammed

« Je me présente, je m’appelle REDJEMI Lynda, je suis d’Alger Centre, c’est en 1980 que j’ai commencé à écrire.

Je suis une femme simple qui aime rire, qui ne cherche que la simplicité dans la vie, avoir des bons amis(e) pour des relations amicales.

Ma vocation dans la vie, c’est écrire, et donner le savoir de ce qu’il représente le monde pour nous, dans ces bons et pires moments.

Je ne demande rien d’autre que comprendre et savoir ce que signifie la vie pour moi. »

Redjemi ne chôme pas. Elle est très active et travaille à la Sonatrach, dans le sud algérien. Elle est « bien dans sa peau ».

Je vous donne un avant-goût avec « Le mensonge »

Le mensonge

Tout ce que j’ai vécu

C’était dans le mensonge

Tout l’amour que j’avais reçu

S’est effacé par un coup d’éponge

Tous les rêves que j’ai bâtis

Ils étaient en sable

Je le construisais avec garanti

Tellement que j’en été capable

Une simple vague qui surgit

L’abattait-en un rien de temps

Comme une pauvre bougie

Qui perd de sa valeur quand elle fond

J’ai bon cherché mon beau château magnifique

Que je lui ai consacré énormément de temps

Il était lumineux, réchauffant, c’été magique

De croire qu’il tiendra bien longtemps

Fait avec patient et amour

Suivi de joie, de rire, et beaucoup de fierté

Toute attentionnée, présente, avec une très forte chaleur

Pour bien le préservé de la mal honnêteté

Je lui ai fais entendre de beaux discours

Et je ne fermé guère les yeux le soir

Pour admirer ce beau parcours

Que je ne cessais d’y croire

Et soudain ! Voila que tout disparait

Par un intrus que je ne le voyais à peine

Une horrible pierre carrée

Qui s’installa parmi le sable comme une reine

Faute de schéma de maquette

Qui donna une forme tordue

Pour que l’histoire s’arrête

C’est bon ! tout est perdu

Donna une fin tragique

Sans savoir ce qu’on allait voir à l’intérieur

Avec ma dernière graine de sable mutique

Je signe mon désespoir et mes malheurs

 Redjemi Lynda

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :